pétition Contre le projet de loi prévention de la délinquance

Collectif Rhone Alpes

lundi 22 mars 2004, par Emmanuel


Le collectif appelle tous les professionnels du champ social, éducatif et les citoyens à se mobiliser massivement pour le retrait du projet de loi contre la délinquance qui prévoit d’instituer un devoir de signalement et de coordination de l’intervention publique par le Maire. Seront donc soumis à cette disposition : assistants sociaux, éducateurs, médecins, enseignants... Ce projet de loi institue la délation sociale comme nouvel outil de travail sous peine de sanction. Sur l’ensemble du territoire : Chambéry, Grenoble, Lille, Strasbourg, Orléans, Toulouse, Tours... la résistance et mobilisation s’organisent. Nous sommes tous concernés par cette dérive sécuritaire : qui ne peut être amené un jour ou l’autre à rencontrer un travailleur social ? Qui ne peut être amenée à connaître des situations de précarité : chômage... Parents, professionnels, citoyens, :

- Exigeons le retrait de ce projet de loi
- Apportons massivement notre soutien aux professionnels en lutte contre des protocoles locaux signés entre certains employeurs, la police, la gendarmerie et la Préfecture : ex en Savoie, dans le Loiret....
- Mobilisons-nous pour la journée d’action nationale du 17 mars 2004 et la manifestation à Paris

Collectif unitaire régional contre le projet de loi prévention de la délinquance : collectif régional de la prévention spécialisée, collectif travailleurs sociaux de l’Ain, groupe de préparation des états généraux du social du Rhône, CGT, Syndicat de la Magistrature, SUD SANTE SOCIAUX, UNSA éducation SNASEN, SNUAS-FP-FSU, professionnels du champ social, AC, collectif vaudais des privés d’emploi et précaires, CIRDEL, CNT santé-social, FSU, syndicat FO Conseil Général du Rhône... Pétition à retourner par fax au 04 72 61 78 91

Documents joints