l’attribution des secours d’urgence en Seine Maritime un scandale !

mardi 28 décembre 2004


Coup de calgon...

En tant que professionnelle du social en Seine Maritime, j’ai été confrontée à une situation scandaleuse : J’apprends par une jeune maman célibataire dont le bébé est âgé de 10 mois, qu’ elle n’a plus rien pour vivre d’ici le 7 janvier,en raison de la diminution non justifiée du montant de l’A.P.I.(Allocation de Parent Isolé) ( ni couches, ni lait pour le bébé), et qu’elle n’a rien mangé depuis la veille au matin.

Je décide donc de faire une demande de secours d’urgence au Conseil Général de mon département, secours qui peut en temps habituel être débloqué dans la journée.

Nenni point...Une circulaire a été adréssée à tous les CIAD (nouveaux centres sociaux ) pour informer qu’entre le 20 décembre 2004 et le 10 janvier 2005 aucun secours d’urgence ne sera plus attribué. Les caisses sont vides !

Qu’ils crêvent donc les pauvres ! qu’ils se dém...avec les associations caritatives l’ex état social devenu pénal s’en balance, c’est l’affaire de la décentralisation (et de la gauche, oui oui, le Conseil Général est bien passé à gauche...)

Mes collègues Assistants Sociaux, à force de détermination se sont mobilisés et ont trouvé des solutions de dépannage d’ici 48 heures. J’ai fait les courses, avançé du fric...

C’est ça le social aujourdh’ui ? des solutions de bric et de broc qui empèchent tout juste en 2004 des citoyens de crever de faim ?

Navrée de déranger entre la dinde aux marrons et la buche


1 Message

  • chez nous c’est un peu kif - kif

    1er janvier 2005 17:39

    cette triste réalité du secours d’urgence n’est pas un cas isolé.....dans le département où je bosse il se peut que le secours d’urgence ne puisse être attribué qu’au bout de 4-5 jours ou plus car la régie n’a plus d’argent alors il faut faire X démarches pour tenter que le secours arrive le plus rapidement possible.
    Ici même chose on sollicite les assos qui répondent toujours présentes !
    c’est le monde à l’envers !!