compte rendu de la réunion du 6 juin

samedi 23 juin 2007, par caro

Compte-rendu de la réunion du CUAD 38 du 6 juin 2007

Un quinzaine de personnes préssentes


1– Modération boîte mail du CUAD David souhaite arrêter, Aurélie a des soucis informatiques… Caro se retrouve seule. Jonathan et Béatrice sont intéressé-e-s pour prendre la relève.

2– Table à la fête du travailleur alpin Une table est « réservée » pour le CUAD 38 du vendredi soir au samedi soir (29 et 30 juin) au parc de la Poya à Fontaine. Pascal, Cyril, Loran et Caro sont volontaires et s’organiseront pour se relayer. Les panneaux d’affichage du 1er Mai seront réutilisés.

3- Rencontre nationale suite Le 12 mai a eu lieu la rencontre de 19 collectifs locaux antidélation et du CNU pour discuter principalement d’une charte qui est devenue en fait un manifeste. Sa rédaction avait débuté lors de la première rencontre des collectifs en mars. Il s’agit en fait de deux documents distincts :
- un texte d’engagement professionnel (qui n’est plus amendable car validé lors de la réunion du 12 mai). Les professionnel-le-s signataires risquent d’avoir des problèmes sauf si le conseil général de l’Isère prend position. Une liste de vigilance est donc en train de se créer pour soutenir les salarié-e-s victimes de répression et alerter le plus rapidement possible. Il s’agit d’une sorte de réseau mail indépendant (type RESF) chargé de répercuter les cas de répression entre les collectifs. Chacun d’eux doit désigner 2 personnes chargées de répercuter les messages. Pour le CUAD 38, une nouvelle boîte va être créée par Caro que ces 2 volontaires devront relever. Ce texte ne sera pas diffusé avant que le réseau soit mis en place.
- un manifeste d’entrée en résistance à valider par chaque collectif (en fait ill s’agissait de choisir entre deux propositions sans possibilité réelle d’amender les textes(????). Les propositions ont quand même été faites concernant la féminisation du texte, le choix entre désobéissance civile /résistance, refuser le recoupement des fichiers/ refuser la création de nouveaux fichiers qui se recouperont, Toutes et tous ensemble/ citoyens, citoyennes et professionnel-le-s. Comme pour chaque texte à signer (pétition, manifeste...) la question se pose toujours de la finalité : que va t’on faire des signatures ? Il s’agit plus de faire de l’info, de comptabiliser combien nous sommes et sur combien de personnes nous pouvons compter et avoir une idée du rapport de force instauré...

Par ailleurs, un badge va être créé par le collectif de Toulouse et le corbeau « indics sociaux » devient sigle national.

4- Rencontre des collectifs Rhône Alpes Sur la région fonctionnent : 3 collectifs en Haute Savoie, 1 en Savoie, 1 à Valence, 1 à Lyon (CUTS 69) et le CUAD 38. L’idée est de pouvoir se réunir (fréquence à définir) sur la région pour partager nos expériences, tisser un réseau, se coordonner. Ça semble pertinent aussi par rapport à la politique (budgétaire notamment) régionale. Une décision sera prise lors de la prochaine réunion du CUAD 38.

5- Communiqué de presse L’idée était/est de rappeler que nous sommes toujours mobilisé-e-s et mobilisables sur le sujet et de donner à voir la position des élu-e-s suite aux courriers du CUAD. Sur les mairies interpellées seules 2 réponses nous sont parvenues ce qui montre la limite de cette forme d’action. Avec ce communiqué les risques de récupération sont grands, encore plus en cette période électorale. Il ne faut pas que l’on serve à la campagne d’élu-e-s qui par ailleurs ont mis en place des lois sécuritaires. Mieux vaut préciser les formes qu’ont eu les prises de position plutôt que publier les noms. Il faut se mettre d’accord sur la signature affichée sur ce communiqué (CUAD ou liste des orgas) car en cas de citation de toutes les orgas certaines souhaitent se retirer.

6- Action au conseil général Suite à la première action au CG, Valini s’était engagé sur une délibération sur la loi de prévention de la délinquance(même si une délibération est légalement impossible contrairement à un voeux ou une motion ou un refus de voter les crédits pour faire appliquer la loi (mais y a t’il besoin d’argent pour instituer le système de délation ???). Nous allons donc réinvestir le CG le jeudi 21 juin pour une prise de parole qui insistera sur les engagements pris en mars , rappellant aussi que nous serons très attentifs et attentives aux cas de répression. Un courrier lui sera adressé pour indiquer la date de notre intervention (Pascal se charge de l’envoyer ???). Des préavis de grève couvrant les 3 fonctions publiques au niveau de tout le département seront déposés par la CGT. Le tract du 23 mars sera repris pour appeler à un rassemblement à 10h devant le Conseil général (Christelle modifie les dates) et l’intervention (préparée par Christelle et Marie) sera soumise au CUAD38 lors de la prochaine réunion.

7- Information sur la Base-élèves Il s’agit d’un système de fichage des élèves dans les écoles primaires recensant tout un tas de données (nationalité, date d’arrivée en France, absentéisme, suivi par les réseaux d’aide, etc...) centralisées à Orléans et susceptibles d’être croisées avec d’autres fichiers (notamment des mairies) avec un soi disant système de protection (codes secrets, anonymat au delà de l’inspection académique) pas fiable du tout... Pour plus d’information, les syndicats enseignants de l’Isère ont rédigé, en intersyndicale notamment, des documents explicatifs et donnant à voir les immenses craintes quant aux finalités de ce projet (certains documents ont circulé sur la liste du CUAD 38)... La FCPE (fédération de parents d’élèves), les DDEN (délégué-e-s départementaux de l’EN) se sont positionnés contre, demandant que le sujet soit porté à l’ODJ des conseils d’écoles. L’information auprès des parents d’élèves, qui peuvent faire que ce sujet soit discuté en conseil d’école en insistant auprès des parents délégué-e-s est extrêmement importante.

La prochaine réunion du CUAD 38 est fixée à lundi 18 juin à 19h à la Bourse du Travail.

Pour le CUAD 38, Marie.