aujourd’hui, citoyen volontaire, demain milicien ?

les promesses electorales....

mercredi 20 décembre 2006


Documents joints


2 Messages de forum

  • ...la police en elle même est déjà une arme très dangereuse... mais faire appel à la population pour y participer VOLONTAIREMENT !
    Le gouvernement n’a t il donc pas peur des represailles ?
    N’oublions pas le passé : il est encore trop présent. Le problème, n’est pas que LePen arrive au pouvoir, mais que ses idées y sont déjà !Droite/Gauche, le populisme s’arrache, la démagogie déborde...la citoyenneté n’est qu’une illusion pour maintenir la paix sociale ?

    je me demande...

  • aujourd’hui, citoyen volontaire, demain milicien ?

    4 février 2007 20:40, par dilgo

    J’ai publié le texte ci-dessous en commentaire de l’article du 03 février sur le Bondy Blog

    « pendant deux heures ils ont parlé du prix de la tomate !... »

    Blogueuses, électeurs,

    Dans l’épisode 2 (novembre), j’adresse une lettre à madame Guigou (à laquelle je réponds mercredi prochain) où j’écris :

    « Que vous dirai-je encore, nous voulons limiter les investissements des firmes américaines de sécurité en Europe. Ou peut-être pensons-nous à des choses plus audacieuses, baisser la majorité à l’âge de six ans et interdire l’incarcération des mineurs, ou ne faire de l’Algérie et de la France qu’un seul grand pays. »
    Je pensais alors à la mairie de Montpellier qui laisse à des entreprises de sécurité le soin de formuler des rapports et des conseils sur la manière d’aménager le territoire. Avec une activité classifiante puisque dans ces rapports, il est question des populations marginales.

    Nous vivons un temps inquiétant, de sécurité, les gens ne veulent plus mourir. S’il faut, nous accepterons de vivre dans un monde où les oiseaux sauvages n’existeront plus. Mais nous ne mourrons plus.

    Le marché des biens et services, cette chose merveilleuse et merveilleusement stimulante pour l’invention et l’échange entre les hommes, ce marché devient un lieu de production policière. Ce que craint Om est en train de devenir une réalité, sans parler de complot, simplement d’enjeu économique (le fameux ASECOS).

    http://www.monde-diplomatique.fr/20...

    Il existe un marché de l’armement et de la sécurité, pour une société sans mort de citoyens sans vie, qui se ferme au devenir et s’ouvre aux investissements de toute une économie de la sécurité, dans tous les domaines.

    Il existe un rapport étroit entre cette économie et les collectivités publiques, comme dans l’exemple de Montpellier. Je voudrais bien entendre votre point de vue sur la question. Connaître ce qu’il en est dans les villes du 93 à ce sujet.

    Je veux libéraliser, mais je crains que la peur de mourir ne mette le marché au service le la police infinie.

    Votre Dévoué Président qui n’a pas encore parlé de l’Europe (et de sa mère). Merci de vos lumières.

    Dilgo

    Voir en ligne : merci d’informer