Une caravane part en fumée à Marseille Saint Menet

Danger... !

mardi 30 janvier 2007


Danger... ! (le 15/01/2007 à 17h06)

Une caravane part en fumée à Marseille Saint Menet

On se rappelle que cette aire d’accueil avait été fermée pour travaux durant deux années.Nous nous étions fermement opposés sans résultat au maintien d’une aire d’accueil à cet emplacement en raison des difficultés d’accès et des multiples nuisances environnantes (voie ferrée, autoroute, usine classée sévéso etc..) ce terrain a néanmoins été remis en état par la ville de Marseille avec l’accord du préfet et l’aide des finances publiques.

Vendredi soir alors que les emplacements étaient tous occupés, une caravane a subitement pris feu créant une grande émotion parmi les familles présentes. Après avoir appelé les pompiers, elles se sont efforcées de contenir le feu en évitant la propagation aux autres caravanes proches. Elles ont utilisé les raccordements individuels à l’eau au débit limité car les bornes d’incendie n’étaient apparemment pas alimentées. Les pompiers, arrivés sur place au bout d’une demi-heure, n’ont pu rentrer sur le site car la barrière d’entrée était condamnée. Enfin il n’y avait plus de gardien sur place depuis la fin de l’après-midi et il n’a repris son service que le lundi matin suivant.

Cet évènement est dramatique pour un jeune couple avec deux enfants qui a perdu tous ses biens et se retrouve à la rue. Mais on a pu constater sur place que la situation aurait pu tourner au drame sans le courage des voyageurs qui ont évité le pire c’est-à-dire l’embrasement des autres caravanes voisines et des nombreux véhicules. L’absence providentielle de vent a permis également de maintenir le foyer d’incendie. On imagine également la panique s’il avait fallu faire sortir en urgence du terrain tous les véhicules et les caravanes sur une voie d’accès trop étroite.

Une réunion sur place avec les services de la mairie a permis de mettre en évidence les dysfonctionnements graves en matière de sécurité sur ce site. On nous a affirmé que des mesures allaient être prise.

Cet évènement ne fait que confirmer ce que nous répétons depuis longtemps sur la localisation de ce terrain. Nous avons également pu constater que la réglementation nationale concernant la gestion des aires d’accueil n’était pas pleinement respectée. Le décret 2001-568 du 29 juin 2001 prévoit en effet qu’une convention doit être passée entre l’Etat et la commune fixant les conditions de gestion de l’aire d’accueil et qu’un rapport annuel de visite doit être réalisé. Il est prévu en particulier que le terrain doit pouvoir être gardienné 24h/24.

D’autres terrains d’accueil dans la région sont ainsi bouclés en particulier les week-end et les utilisateurs s’y sentent piégés.

Nous saisirons à nouveau la Préfecture sur ce dossier et certains voyageurs envisageaient d"engager une procédure contre le gestionnaire pour mise en danger de la vie d’autrui.