Tarbes : le retour des groupes territoriaux !

mardi 29 novembre 2005


Créés il y a un an et demi dans le cadre du CISPD de Tarbes et de son agglo, les 3 groupes territoriaux répartis sur la ville font leur retour. Prônant la notion de « secret partagé » et impulsés à l’origine par le cabinet conseil ERM, ils avaient tellement été dénoncés et combattus par tous les professionnels soucieux du respect de la vie privée des gens, qu’ils n’avaient jamais réellement fonctionné et avaient même disparus depuis un an. Ils refont surface cet automne, tel le serpent de mer, après avoir fait l’objet d’un sérieux toilettage opéré au sein du CISPD. A ce niveau une nouvelle « Charte de déontologie » a été adoptée (vidée par ailleurs de toute déontologie !) qui se limite à poser un cadre de fonctionnement où ne sont regroupés maintenant qu’un nombre limité de professionnels et où est exclue toute évocation de situation nominative. En y regardant de plus près, on s ‘aperçoit d’ailleurs que le CISPD ne s’est pas embarrassé de formalisme pour l’adoption en juillet denier de cette nouvelle Charte, soumise à un vote entaché d’irrégularité au regard du règlement intérieur de cette instance. En effet, ont été pris en compte des votes de personnes non habilitées à siéger ou à voter :policiers en surnombre, juge du siège, Gestionnaire des Risques Urbains, etc.) Mais cela n’a pas chagriné grand monde dans la docte assemblée, chacun n’ayant pas son petit manuel du CISPD dans la poche. Il n’empêche, cela fait un peu désordre qu’une assemblée aussi bien pourvue, dont la magistrature présente est garante de la légalité, s’affranchisse ainsi des règles qu’elle s’est elle-même données... A notre avis, ça ne présage rien de bon pour l’avenir tout ça !

Le collectif « Non à la délation, Oui à la prévention »


2 Messages de forum