TRACT Comité de Résistance Social

ORGANISONS TOUS ENSEMBLE LA RESISTANCE AU DEVELOPPEMENT DU CONTROLE SOCIAL

samedi 14 octobre 2006

Unissons nous pour refuser ensemble le projet de loi de Prévention de la Délinquance. ORGANISONS TOUS ENSEMBLE LA RESISTANCE AU DEVELOPPEMENT DU CONTROLE SOCIAL


(recto) ... Citoyen(ne)s, professionnel(e), miltant(e)s,

Unissons nous pour refuser ensemble le projet de loi de Prévention de la Délinquance. Comme si mettre un policier derrière chaque personne constituait la solution....

Cette loi liberticide contribue au développement d’un projet de société sécuritaire et au contrôle social de la population :

...Partage des informations confidentielles, fichage de la population, stigmatisation des familles en difficulté, d’avantage de pouvoirs de sanction pour le Maire et le Président du Conseil Général... envers les précaires et les plus démunis n’a jamais résolu la Délinquance.

Au contraire, cela va contribuer à renforcer les difficultés sociales, éducatives et matérielles* que vivent de plus en plus de nos concitoyens, augmenter les inégalités et détruire un peu plus le pacte social de notre démocratie.

...déjà les lois Perben favorisaient une justice expéditive, les lois Ceseda une immigration jetable, la circulaire Sarkozy la paupérisation des personnes et familles « sans papiers », le PLPD le contrôle social généralisé de la population et la stigmation des usagers de nos services publics...et le projet de protection de l’enfance...? Mobilisons nous pour organiser tous ensemble la résistance au contrôle social et la revalorisation de nos professions d’aide

Documentation : Le Comité de Résistance Social associaton Découvertes - site et forum : http://a_sylvie.club.fr/Decouvertes...

(verso) Nous assistons à l’heure actuelle à une dérive sécuritaire des politiques publiques et au développement d’un contrôle social des citoyens tous azimuts Par le développement du contrôle social et l’augmentation de la répression au détriment de l’action éducative et préventive, le projet de prévention de la délinquance du ministre de l’intérieur organise une société d’exclusion et de délation. Il transfère des pouvoirs de police aux maires qui seront les nouveaux shérifs de nos villes, et au président du conseil général en organisant le partage des informations confidentielles pour toute personnes ou familles rencontrant « des difficultés sociales, éducatives et matérielles ».. Cette loi nous concerne tous !

Grâce au fichage des individus et des familles un peu partout et le croisement des données sur la vie de ses administrés prévu par le texte, le Maire sera au courant des difficultés scolaires de nos enfants, de nos problèmes de santé, des difficultés matérielles et financières que nous rencontrons de plus en plus dans notre vie. Il pourra administrer des sanctions et imposer des peines sans qu’il y ait l’intervention d’un juge et pourra interner une personne en psychiatrie pour trouble de l’ordre public sans avis médical...Bref... tout un arsenal sécuritaire pour assurer le contrôle social de la population.

Si ce texte est adopté, nous ne pourrons plus exercer demain le même métier ni remplir nos missions d’aide à la population et de prévention auprès des personnes et des familles, malgré le besoin. Nous deviendrions alors des délateurs et des auxilliaires de police.

Déjà le contrôle social se développe dans les politiques publiques et les pratiques de terrain. Nous sommes souvent instrumentalisés pour collaborer. Nous nous trouvons de plus en plus en porte à faux vis à vis de l’usager que nous sommes censés aider, la commande institutionnelle que nous sommes censés executer et l’éthique que nous sommes censéssuivre. Le secret professionnel des assistants sociaux, des médecins et des personnels exercant des missions samitaires et sociales ne pourra plus s’appliquer. Nous serons alors en porte à faux avec la loi. La situation est grave !

NOUS DEVONS NOUS ENGAGER TOUS ENSEMBLE DANS UNE CAMPAGNE DE REVALORISATION DE NOS PROFESSIONS EDUCATIVES, SANITAIRES ET SOCIALES ET ORGANISER D’URGENCE LA RESISTANCE AU DEVELOPPEMENT DU CONTROLE SOCIAL AUQUEL NOUS SOMMES TOUS CONFRONTES DANS NOTRE QUOTIDIEN PROFESSIONNEL. De plus en plus de professionnels des secteurs sanitaire, social, éducatif, de la prévention et de l’enseignement, de l’insertion et de l’emploi résistent aux directives sécuritaires qui leurs sont imposées : - 68 Assistantes sociales du Conseil Général du Puy de Dôme refusent de ficher des bénéficiaires RMI...Elles sont menacées de sanction administrative. D’autres sont harcelés par leur hiérarchie. Nous ne pourrons pas longtemps résister seuls. Pour cela, le Comité de Résistance Social appelle à nous rassembler et à signer tous ensemble l’ appel à Résistance au développement du contrôle social. - Nous organisons une journée de formation syndicale sur le thème du contrôle social début décembre avec Sud éducation et santé sociaux..., envisageons de participer à la journée nationale prévue par les organisations signataires de l’appel à l’insurrection des consciences sur ce thème fin Décembre, et aux Entretiens du travail social organisés en Mars par l’AFORE à Marseille.

ORGANISONS TOUS ENSEMBLE LA RESISTANCE AU DEVELOPPEMENT DU CONTROLE SOCIAL Pour nous joindre : association Découvertes : http://a_sylvie.club.fr/Decouvertes...

Documents joints