Rencontres sur la prévention de la délinquance jeudi à Paris

par AFP

jeudi 15 avril 2004, par Emmanuel


14/04

13:06 La secrétaire d’Etat à l’Intégration, en charge de la politique de la Ville, Catherine Vautrin, ouvrira jeudi à Paris des rencontres sur la prévention de la délinquance, organisées par le Conseil national des Villes (CNV) et les grandes associations de maires.

Ces rencontres, à la Maison de la Chimie, ont été préparées en octobre 2003, alors que l’ancien ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, lançait son projet de loi de prévention de la délinquance, aujourd’hui entre les mains de son successeur Dominique de Villepin.

Le projet de loi « est évidemment toujours d’actualité », a-t-on affirmé au ministère de l’Intérieur, « il est en cours de finalisation ».

Le CNV, instance de conseils et propositions placée auprès du Premier ministre, s’est refusé à aborder les rencontres de jeudi dans un esprit de polémique mais cette instance entend s’inscrire dans le débat sur la prévention, avec sans doute ses différences.

« A l’époque (en octobre, ndlr), le CNV pensait que la prévention de la délinquance, qui relève du ministère de la Ville depuis les origines, ne devait pas passer intégralement sous la coupe du ministère de l’Intérieur », a affirmé mercredi à l’AFP Marie-Pierre de Liège, secrétaire générale du CNV.

« Au moment où on veut renforcer le pouvoir des maires et où un certain nombre de métiers innovants, financés par la politique de la Ville, prennent de plus en plus d’importance, il y a de vraies raisons pour que le ministère de la Ville garde compétence sur la prévention de la délinquance », a-t-elle estimé.

Jeudi, le CNV, associé également au Forum français pour la sécurité urbaine, réunira élus, policiers municipaux, éducateurs, médiateurs sociaux, gardiens d’immeubles et spécialistes de la politique de la Ville.

Il s’agit d’aboutir à des propositions visant à améliorer les dispositifs actuels, comme le dernier en date mis en place en 2002, le conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), aussi peu efficace que ses prédécesseurs, a concédé Marie-Pierre de Liège.