Rencontre avec l’opposition municipale de Tarbes

vendredi 3 décembre 2004


Cette rencontre fait suite à la manifestation du 5 novembre à Tarbes où cours de laquelle une élue de l’opposition a proposé au collectif une rencontre avec les autres élus de l’opposition municipale. Des représentants du collectif 65 ont eut une entrevue avec un représentant du PS, un du PC et celui du PR s’était fait excuser. Nous avons abordé deux points principalement :

la question du financement du cabinet ERM sur des fonds municipaux pour manager le dispositif du CISPD et pour organiser les assises de la sécurité qui ont été annulées suite à la mobilisation locale et au peu de succès qu’avait recueilli ce projet d’assises. L’opposition municipale a demandé des comptes au maire de Tarbes sur un financement que le conseil municipal n’a pas voté (ce qui reste dans la légalité).

Deuxièmement, nous avons abordé la nécessaire construction collective sur le plan local d’une réflexion sur la prévention, ce que cela signifie sur le plan social, sur la nécessaire dissociation du couple prévention/répression. En effet, nous nous situons dans une perspective de préparation collective de cette future loi qui sera votée (quels qu’en soit les amendements) et applicable localement autour des maires des villes. Le travail engagé par le collectif a reçu une réponse favorable de ces élus qui nous ont fait la proposition de travailler avec nous sur cette thématique.