Refusons d’être complices du système

PRESIDENTIELLES 2007

lundi 20 novembre 2006


Pour les 76% des Français qui ne font pas confiance aux hommes politiques (enquête C.S.A.) voter est un non sens. Soyons cohérents ! Ne perdons plus nos énergies dans des luttes partisanes stériles, optons pour le changement radical par le seul acte de liberté réelle qui nous reste : L’ABSTENTION

Le vote blanc ne sert à rien. L’abstention est la seule action civique et le seul contre-pouvoir dont nous disposons encore pour marginaliser une politique d’asservissement qui fait de nous des esclaves économiques au sein d’une dictature planétaire.

Refusons d’être complices du système en place, véritable déni de démocratie !

Soyons solidaires, mobilisons-nous pour une ABSTENTION MASSIVE !

Comme pour le référendum sur la Constitution Européenne,

L’EUROPE NOUS ATTEND !

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. » (Déclaration des Droits de l’Homme – 1793, Article 35)

RESEAU INFORMEL DE RESISTANCE CIVIQUE Ne pas jeter sur la voie publique mais à photocopier et à diffuser

Documents joints


1 Message

  • Refusons d’être complices du système

    21 novembre 2006 16:19, par Tristan

    Non, au contraire, nous devons défendre le droit à l’expression démocratique !
    Voter à un sens !
    Opter « pour le changement radical » peut passer par le vote.

    Et si les politiques proposées par tel ou tel partit ne nous conviennent pas, il appartient à chacun de nous de nous positionner dans le champs politique (via un mouvement politique, une association, un syndicat, un collectif etc...) pour faire entendre nos positions individuelles et collectives sur qques sujets que ce soit.

    C’est ce que le CNU et les collectifs font déjà directement et indirectement. Pour continuer dans cette voie, nous pourrions par exemple interpeller les différents candidats à l’élection présidentielle sur leur positionnement quant au PLPD. S’ils sont au pouvoir... vont-ils abroger cette loi ?

    Et puis, « soyons cohérents », en quoi ne pas voter permettrait de nous dégager « d’une politique d’asservissement » ??

    Perso, si je ne me retrouve en aucune façon dans qques programmes politiques que ce soit lors d’une élection... (Par exemple, lors d’un 2° tour d’une élection présidentielle...) Je vote blanc.
    Je considère que le vote Blanc a un sens, il exprime au moins mon attachement à la Démocratie, et concours à la préserver.

    Votons !