Prévention de la délinquance : mobilisation réussie selon le CNU

dimanche 6 février 2005, par Emmanuel


L’appel à manifester lancé par le collectif national unitaire (CNU), contre le projet de loi sur la prévention de la délinquance, a rassemblé entre 3 000 et 4 000 personnes, jeudi 3 février à Paris, selon une estimation du CNU, qui précise que la majorité des collectifs locaux n’ont pu y participer pour des raisons d’économie. Une dizaine de collectifs régionaux s’étaient toutefois joints à la manifestation parisienne, qui a aussi mobilisé un grand nombre d’étudiants en travail social, s’est félicité le CNU. Au-delà de l’avant-projet de loi en préparation au ministère de l’Intérieur, et des dérapages du rapport rédigé par le député Jacques-Alain Bénisti (UMP), la manifestation visait à marquer la désapprobation des acteurs du secteur social devant l’ensemble des textes répressifs qui circulent actuellement, y compris hors du cadre de la loi (conventions ou circulaires par exemple). Le collectif a ainsi décidé, au cours de l’assemblée générale qui a suivi le rassemblement, de procéder à la centralisation de ces actions, pour mieux dénoncer « l’orientation inquiétante qui se profile ». Il doit se réunir à nouveau le 16 février, pour décider des prochaines modalités d’action.