Pour un appel à la grève et une manifestation nationale à Paris le 14/12

jeudi 18 novembre 2004, par Nath


Le Collectif marnais réunit le 18 novembre s’est prononcé en faveur d’un appel à la grève le 14 décembre et une manifestation nationale à Paris le même jour.

Le collectif marnais rappelle qu’une décision allant dans ce sens a été votée le 2 octobre dernier lors des rencontres nationales .

Pour nous, des manifestations régionales n’auraient comme effet que de nous éparpiller et nous rendre invisibles.

Nous appelons donc les différents collectifs à se prononcer très rapidement afin qu’une décision soit clairement arrêtée dans le respect, nous l’espérons, de ce qui avait été décidé en octobre.


4 Messages de forum

  • Si l’on reprend le compte-rendu de l’AG nationale du 2/10 on peut lire :
    "En AG plénière, majoritairement, la perspective du Conseil des
    Ministres a été retenue pour une action nationale (novembre-décembre).
    Ce principe a été entériné par un vote majoritaire (64 pour, 8
    abstentions)." (p.9)
    Il n’est pas question de manifestation nationale à Paris...
    Et même si cela a été le cas dans les débats (auxquels je n’ai pas
    assisté), cela était bien dans un contexte où nous pensions que les
    ministères (le gouvernement) seraient beaucoup plus rapides.

    Le problème auquel nous sommes confrontéEs est l’absence de nouveau
    texte : il est difficile, voire contre-productif, de mobiliser sur des
    termes qui risquent de changer (cf. réponse du Ministère de l’Intérieur
    au préavis de grève de SUD CT, sur le site).
    Nous avons peut-être un peu trop mis en avant l’article « phare » et pas
    assez les idées.

    Vu la démobilisation depuis le début de l’année (que l’on peut mettre
    sur l’absence de nouvelles concrètes sur le texte, pour être optimiste),
    vu le fait que l’information reste largement nécessaire (pour
    remobiliser, et cela se fait plutôt localement),
    vu que les éléments concrets que nous avons sont des expérimentations
    locales,
    le collectif toulousain a décidé (comme a priori la majorité des
    collectifs) de partir sur une action locale en décembre - avec une
    interpellation active d’institution(s) et une action symbolique en
    direction de la population.

    Quand nous aurons des éléments plus concrets sur le projet de loi
    (nouveau texte, date des commissions parlementaires) et quand nous
    aurons sensibilisé un nombre plus important, nous aurons à préparer et
    réussir une manifestation nationale à Paris devant les ministères et/ou
    devant l’Assemblée Nationale – avant le vote de la loi !
    (Il faut quand même remarquer que toutes les personnes prêtes à
    manifester localement ne monteront pas à Paris à cause du voyage, qui
    peut être long pour certainEs et les moyens que cela demande.)

    N.B. La lumière augmente quand on la divise ;-)

    • Il semblerait que ce ne soit pas seulement le collectif marnais qui ait entendu que nous votions le 2 octobre pour une manif nationale sur Paris (je te renvoie à la liste de discussion).

      Par ailleurs, je ne nous prend pas pour des lumières. Et je ne crois pas que nous ayions quelque chose à gagner à se diviser.
      Quant à attendre que nous disposions d’un projet ficelé pour nous y opposer, alors là, c’est perdu d’avance ! Ca doit pas être un hasard, non, si justement nous ne disposons de rien d’autre que de rumeurs ? Enfin, tout ceci a déjà étédit et redit et les précédentes manifestations ont justement eu lieu par rapport à cet état de fait.
      Nath

      • Tout en respectant le travail qui a été fait en amont, le collectif 49 de vigilance et d’actions contre le tout-sécuritaire  free.fr> qui est en cours de création sur le Maine et Loire n’est pas prêt pour mobiliser une manifestation sur Paris, le 14 décembre.
        Nous participerons à l’appel du collectif national et organisons un large rassemblement devant la Préfecture d’Angers.
        Cette journée est considérée par nous comme une étape. Elle est destinée à réactiver les réseaux et à faire monter l’insécurité des professionnels et de la population en informant autant que nous pouvons sur les lois sécuritaires déja en cours et sur celles qui vont nous tomber dessus, on ne sait pas trop comment. L’urgence, avant de monter à PARIS, nous paraît davantage à faire connaître cette politique de contrôle social par le pénal, à gonfler nos soutiens pour avoir déja un écho médiatique localement et ainsi toucher encore davantage la population. Ce qui demande déja pas mal de boulot mais qui est essentiel. Car des maires mais aussi des professionnels n’ont pas encore bien compris les pièges de cette logique de dénonciation réclamée, voire même soutiennent ce rapprochement.

        Si nous pouvons comprendre les phénomènes d’organisation et de mobilisation de la région parisienne, il faut aussi prendre conscience de ce qui se passe autre part, et apparemment si le mouvement est en route, il prend des rythmes différents selon les endroits.

        L’intérêt reste quand même d’envisager la convergence, quand la majorité est prête, et Janvier paraît plus rélisable.

        Didier.

  • > demande de renseignements

    10 décembre 2004 12:07, par JB

    Mesdames et messieurs, militants pour les droits des plus défavorisés bonjour ! Je viens de lire que, selon certains collectifs, une manifestation de dimension nationale serait préjudiciable à l’action déjà menée par l’ensemble des collectifs français. Suite à cela, je me permet de vous envoyer ce message pour vous demander si cette manifestation aura lieu ou pas. Si oui, pourriez vous me tenir au courant des différents points de rassemblement sur la ville de Reims car je ne possède aucun moyen de déplacement : je sollicite donc une possibilité de co-voiturage afin de me permettre de pouvoir particîper à un tel évènement. Dans le cas où ce mouvement serait annulé, pourriez vous me tenir au courant des prochaines manifestations régionales ou départementales, localisées sur le département de la Marne.
    Dans tous les cas, pourriez vous me fournir plus amples renseignements afin que je puisse transmettre le maximum d’information autour de moi car pas mal de gens se sentent concernés par cette affaire et désirent hardemment y participer.
    Dans l’attente d’une réponse de votre part à j_bouille3 hotmail.com, je vous souhaite les meilleures choses possibles. Merci à vous d’agir pour ceux qui n’en ont pas les moyens.