Police dans l’école

ASH du 3 février 2006

lundi 6 février 2006


Violences scolaires. Une présence policière ( ou de la gen­darmerie ) à l’ école, la solution pour endiguer les violences de ces dernières semaines ? Le ministre de l’ Education nationale, en tout cas, le pense : interrogé par la sénatrice (UMP) de la Loire-­Atlantique, Monique Papon, lors de la séance de questions au gouvernement du 26 janvier, Gilles de Robien s’ y est déclaré « favo­rable, si le chef d’établissement le demande ». ll l’ a redit avec force le lendemain, alors qu’ il visitait une école londonienne dotée d’un policier. « Nous sommes venus chercher des idées et valider cer­taines que nous avons eues », a-t-il expliqué à son arrivée sur le sol britannique. La mesure devrait figurer dans le plan contre la violence à l’école que le ministre présentera « dans quelques semaines ».