Messages persos

mardi 23 juin 2015, par Etienne


Dans un collectif comme le nôtre, qui est plus un réseau qu’un réel collectif, on se connaît plus ou moins. On se croise sur des manifestations ou des rencontres nationales, mais nous sommes répartis sur tout le pays. La plupart du temps les contacts se font par mel, voire par téléphone.

Par exemple, je n’avais jamais vu Agnès. On avait pas mal échangé puisqu’elle était depuis quelques années la principale rédactrice du site et avait besoin de temps en temps d’une aide technique ou d’un avis sur un écrit. Une militante acharnée et efficace, qui épluchait des textes ardus pour nous en faire des synthèses claires.

Et puis elle avait toujours un mot sympa dans ces mels. Ca sentait bon la gentillesse et l’empathie. La discrétion, aussi.

Mais voilà, j’ai appris sa mort cette semaine. Par quelqu’un que je ne connais pas plus, d’ailleurs. Putain de militantisme virtuel.

Allez, bisous Agnès ! T’avais sûrement des proches, on les embrasse aussi.

Etienne


6 Messages de forum

  • Message perso

    23 juin 2015 18:01, par caro

    je connaissais un peu Agnès, nous nous étions rencontrées plusieurs fois. J’admirais sincèrement sa capacité d’analyse, son air toujours sérieux qu’elle savait quitter pour une bonne blague, savourant les bons moments.
    Si tout le monde avait son sens aigu de la justice sociale, le mot « humain » ne serait pas tant galvaudé.
    Merci Agnès, je pense très fort à toi.

    Caro

    • Au sujet d’Agnes 2 juillet 2015 18:52

      Je n’ai rencontré Agnes qu’une seule fois, lorsque nous avions organisé à Paris la coordination de tous les collectifs antidelation. Elle était très présente sur la liste de discussion, réagissant avec beaucoup de précision et de professionnalisme aux diverses informations que nous faisions circuler, avec des réactions toujours pertinentes et une grande capacité d’analyse.
      Nous échangions souvent, elle envoyait des petits mots d’encouragement, ses interventions remobilisaient. Elle faisait preuve d’une « pêche » incroyable. Elle n’a jamais baissé la garde, c’était une battante et une très belle personne.
      J e n’ai appris son décès qu’aujourd’hui et je suis sous le choc !
      Une pensée pour elle, pour ses proches, et pour ceux qui l’ont aimée
      Sophie.L

      • Au sujet d’Agnes 2 juillet 2015 20:33, par Plume

        Moi aussi je ne connaissais Agnès que virtuellement mais effectivement nous avions échangé sur des analyses : quel plaisir de « travailler » avec quelqu’un comme elle, d’une telle précision et qui savait vulgariser les textes de loi. Et c’est vrai qu’il émanait d’elle plein de gentillesse, ses mails respiraient l’intelligence humaine. Agnès, merci, tu vas beaucoup nous manquer, tu vas manquer au militantisme. Je souhaite à tes proches de puiser leur force dans ton souvenir pour passer ce moment difficile.

        • Au sujet d’Agnes 2 juillet 2015 21:38, par Cal 10

          Grand merci Agnès pour tous tes articles qu’on a « pompé » ! Tu n’avais pas de copyright, c’est comme ça chez nous autres les militants, on est des partageux.
          Ton passage sur cette terre n’aura donc pas été inutile, tu as apporté ta pierre pour une humanité meilleure, et nous suivrons ton exemple de résistante.
          ciao Camarade
          Cal 10

          • Au sujet d’Agnes 3 juillet 2015 08:07

            Agnès, je t’ai connu au collectif : tu en étais un des piliers et toi, tu n’as jamais lâché. Attentive aux autres, tu bossais sans compter, avec une si grande qualité.
            Agnès, tu ne t’économisais pas... et tu venais toujours avec des bonnes choses à partager, tu ne nous as pas que nourris intellectuellement.
            Agnès, tu as aussi participé à un numéro de la revue, Z, aux BBA, et à tant d’autres projets, avec tellement de générosité.
            Agnès, tu as bataillé dans le 93, pour les familles, pour tes collègues... ton grand cœur toujours au front...
            Agnès, je t’ai connu en privé : tu m’as fait découvrir de bonnes adresses à Montmartre, envoyé des chouettes cartes postales de tes escapades, prouvé qu’on peut se passer d’un portable, toujours de bonne humeur et avec tant d’humour... avec tant d’amour...
            Et puis nos contacts se sont espacés, et puis nous ne nous sommes plus contactées, j’espère que tu étais entourée...
            Nous, Moi, pour toujours, tu es à nos côtés.
            Merci belle Agnès, repose en paix.
            Djim

            • Au sujet d’Agnes 9 juillet 2015 00:20

              J’ai cru un moment que j’avais mal lu. Agnès, nous avions partagé quelques moments militants, au café, au CNU, dans la rue et au téléphone quand je voulais te convaincre de venir parler à la radio. Tu as toujours préféré rester discrète derrière un travail acharné.
              Bon vent
              Bruno