PSYCHIATRES en milieu pénitentiaire : des SOIGNANTS, PAS des DELATEURS !

dimanche 20 mai 2012, par Coordination Région Parisienne


L’association des Secteurs de Psychiatrie en Milieu Pénitentiaire, vient de lancer un Appel en 10 points.

On notera le point 6, qui rappelle que le métier de médecin psychiatre soumis au secret professionnel est de « soigner », pas de servir d’indics à la pénitentiaire. S’ils se mobilisent pour le rappeler, c’est que le problème se pose...

« Le secret professionnel, obligation légale et outil thérapeutique, doit être strictement respecté et ne faire l’objet d’aucun détournement insidieux. Il est le garant de la confidentialité de la relation soignante et du respect de l’intimité de la vie des personnes détenues. Il faut renoncer à tout échange obligatoire d’informations nominatives entre institutions médicales, judicaires et pénitentiaires tout en favorisant les échanges organisationnels permettant de mieux connaître les contraintes de chacune d’entre elles et d’optimiser les organisations. »

- Appel en pièce-jointe ci-dessous.

Agnès

Documents joints