Nouveau : SECRET PROFESSIONNEL pour les EDUCATEURS de la PJJ !

samedi 14 décembre 2013, par Coordination Région Parisienne


Le devoir de Secret Professionnel vient d’être attribué, par mission, aux Educateurs de la PJJ.

Enfin une bonne nouvelle ...parmi toutes les mauvaises sur le Secret Professionnel et pour le respect de la vie privée !

Un décret du 30 octobre 2013 relatif aux Educateurs employés par la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ), vient de les soumettre pour leur mission, au respect du secret professionnel du Code pénal.

Après toutes les « Chartes déontologiques » fumeuses qui le galvaudent, les nouvelles lois qui le rognent petit à petit, le grand fichage social informatique national et local tous azimuts, signalons cette bonne nouvelle !

Les Educateurs de la PJJ exerçant auprès des jeunes en difficultés, vont avoir fort à faire pour respecter ce devoir engageant maintenant leur responsabilité pénale.

L’art reste bien difficile, surtout dans le contexte actuel plus porté à la délation et où tout le monde (particulièrement les employeurs eux-mêmes et les élus locaux) estime avoir le droit de « tout-savoir-sur-tout-le-monde ».

Ce phénomène humain est depuis une dizaine d’année, très lourdement aggravé par l’usage intempestif de l’informatisation des dossiers sociaux et les nouvelles techniques de l’information et de la communication.

On note par ailleurs, que le métier d’Educateur Spécialisé par sa nouvelle association professionnelle ONES, essaye en parallèle d’obtenir l’astreinte au secret professionnel par métier cette fois, quelque soit le public aidé par l’éducateur spécialisé.

On leur souhaite de réussir avant qu’il ne soit plus qu’une vue de l’esprit... :)

On leur souhaite très bon courage pour l’appliquer après, dans un exercice rigoureux, tant cela est de plus en plus quotidiennement difficile.

Les médecins en voient de toutes les couleurs de perversion, des attaques en justice par des particuliers depuis plus d’un siècle et devant leur Conseil de l’ordre...

Pour comprendre la complexité et même la tendance par les détracteurs manipulateurs d’invoquer le « secret professionnel » à l’envers, pour faire TAIRE ceux qui alertent et diagnostiquent pourtant en toute légalité ici, ce dont on ne veut pas entendre parler tel le harcèlement moral au travail...
- voir l’affaire actuelle du courageux Dr Rodriguez.

Citons cette si jolie phrase sur le site du Ministère des Affaires Sociales concernant la profession d’Assistants Sociaux, métier qui est soumis au Secret professionnel depuis plus de 50 ans : « Dans le cadre de ses missions, il doit réussir à instaurer une relation de confiance avec ses interlocuteurs ».

RESISTONS A LA DELATION.

Agnès.