Mr Perruchot demissionne de la Commission Benisti

jeudi 10 mars 2005

Le collectif 45 a demandé à Mr Perruchot, député maire UDF de Blois et membre de la commission qui a produit le rapport Bénisti, s’il assumait les propos tenus dans cet écrit. Voici sa réponse, sa lecture vaut le détour...


Monsieur Nicolas PERRUCHOT Député de Loir-et-Cher Maire de Blois

à

Collectif des travailleurs sociaux du Loir-et-Cher

Paris, le 9 mars 2005

Madame, Monsieur,

Vous avez bien voulu me faire part de votre réaction au propos tenus dans le rapport préliminaire présenté par Monsieur Jacques-Alain BENISTI, et je vous remercie vivement d’avoir bien voulu m’alerter sur le sujet.

En tant que Député de la 1ère circonscription de Loir-et-Cher, je suis membre du groupe d’études sur la sécurité intérieure. A ce titre, j’ai fais partie de la mission « Prévention » du groupe d’études.

Monsieur Jacques-Alain BENISTI, Député du Val-de-Marne, a en effet remis un rapport préliminaire au Ministre de l’Intérieur citant dans ses pages l’ensemble des membres de la commission « Prévention » du groupe d’études sur la sécurité intérieure.

Soyez convaincu que je ne m’associe aucunement aux propos tenus dans ce rapport, et ne peut qu’être choqué d’avoir été cité sans mon accord dans ce document. En effet, le rapport en question a été déposé au nom d’un seul Député, et aucunement au nom de l’ensemble des membres de la mission « Prévention ». Ainsi, n’ayant pas participé à la rédaction de ce document dont je dénonce les propos, mon nom n’aurait pas du y figurer.

En outre, sachez que pour marquer mon profond désaccord avec la teneur de ce rapport « Sur la prévention de la délinquance », j’ai présenté à Monsieur Jacques-Alain BENISTI ma démission de la commission « Prévention » qu’il préside.

Espérant avoir répondu à vos questions, et restant à votre disposition, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Nicolas PERRUCHOT Député de Loir-et-Cher