Maire de Labège

jeudi 26 février 2004, par Collectif toulousain


« Labège, le 26 février 2004

Monsieur,

Vous avez eu l’occasion d’attirer mon attention dans un courrier en date du 16 février 2004 sur les inquiétudes que sucite le projet de Loi pour la Prévention de la Délinquance (Loi Perben).

En réponse, j’ai l’honneur de vous faire savoir que je partage totalement les inquiétudes exprimés par votre Collectif et suscitées par la Loi quant aux dérives liées à la délation d’une part, aux aspects plus répressifs et à la stigmatisation des personnes précaires d’autre part.

Espérant avoir répondu à votre attente, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

Le Maire, C. DUCERT »