Lois sécuritaires et insécurité sociale : Fédérons nos luttes !

mercredi 17 mars 2004, par Emmanuel


L’avant projet de loi Sarkozy sur la prévention de la délinquance actuellement en discussion concerne tous les citoyens car il remet gravement en cause les libertés individuelles et collectives.

 ? Il transforme les travailleurs sociaux en délateurs : « tout professionnel qui intervient au bénéfice d’une personne présentant des difficultés sociales, éducatives ou matérielles, est tenu d’en informer le maire de la commune ».

 ? Il fait un amalgame insupportable entre pauvreté et délinquance, en transformant en suspects 9 millions de pauvres, dont 1 million d’enfants.

Déjà amorcée par la loi Vaillant sur la sécurité quotidienne, cette politique va dans le même sens que les diverses lois PERBEN et SARKOZY élaborées depuis deux ans :

 ? Loi sur la sécurité intérieure, visant les pauvres, les prostituées, les mendiants, les gens du voyage.  ? Loi sur la délinquance des mineurs, qui créé des centres fermés, développe l’emprisonnement, abaisse la responsabilité pénale à l’âge de 10 ans, supprime les moyens alloués à l’éducation,  ? Loi sur l’immigration, qui restreint davantage les droits des étrangers et leurs possibilités d’intégration,  ? Loi PERBEN 2, récemment combattue par une grande majorité d’avocats et de magistrats, qui diminue les droits de la défense, met en place une justice expéditive, accroît considérablement les pouvoirs de la police.

Parallèlement se développe l’insécurité sociale : RMA, chômeurs en fin de droits, baisse des moyens de l’Education Nationale, de la recherche et de la culture, précarisation des emplois, etc.

Nous appelons les militants associatifs, professionnels et usagers à résister à l’ensemble de ces lois et projets.

On ne camoufle pas la misère sociale par la délation et la répression. Les réponses aux problèmes qui se posent s’inscrivent dans un autre choix de société !

Une grève et manifestation nationale des travailleurs sociaux auront lieu le 17 mars. Pour donner corps localement à cette journée :

RASSEMBLEMENT LE MERCREDI 17 MARS 2004 A 12 H DEVANT LE PALAIS DE JUSTICE DE MARSEILLE (PLACE MONTHYON) (apportez pancartes et casse croûte !)