Lettre aux centres de formation de travailleurs sociaux

Manifestation nationale 3 février 2005 à Paris

dimanche 16 janvier 2005

Collectif régional contre le projet de loi de prévention de la délinquance SUD Santé Sociaux- UNSA Education - SNUAS - FSU - SUD Education - G10 Solidaires Union Syndicale Psychiatrie - SUD Conseil Général 59 - SUD Collectivités Territoriales 12 rue d’Artois 59000 LILLE

Aux Responsables Des Centres de Formation De Travailleurs sociaux de la Région Nord Pas de Calais


Lille, Le 12 Janvier 2005 Objet : Demande de possibilité D’intervention

Madame, Monsieur,

Notre collectif est maintenant engagé depuis plus d’un an dans la lutte organisée contre la dérive sécuritaire que connaît notre pays, dérive qui s’est notablement illustrée en son temps par l’avant-projet de loi imaginé par Nicolas SARKOSY. L’importante mobilisation du secteur, en Mars 2004, avait, semble-t-il, fait reculer les porteurs de ce projet.

Notre collectif, en lien avec le collectif national unitaire, n’a pas cessé sa vigilance et les évolutions récentes nous donnent collectivement raison : « Monsieur De Villepin, ministre de l’intérieur, a annoncé (à plusieurs reprises) son engagement de déposer un projet de loi sur cette question avant l’été. »

La mobilisation sur cette question est, plus que jamais, nécessaire et urgente. Le rapport BENISTI (remis à Dominique De Villepin en Novembre 2004) doit servir de point d’appui à l’élaboration du projet de loi en question. Il nous apparaît tout aussi dangereux, pour les conditions d’exercice du travail social mais surtout pour les libertés individuelles de nos concitoyens, que celui du prédécesseur de « Monsieur » De Villepin

D’ores et déjà, nous appelons avec le Collectif National Unitaire à une journée de grève et de manifestation à Paris, le Jeudi 3 Février prochain.

C’est dans le cadre de ce combat et de la préparation de cette journée nationale d’action que nous vous sollicitons : nous souhaitons pouvoir, AU PLUS VITE, intervenir dans votre centre de formation, dans un créneau horaire choisi sur le temps de formation. Nous souhaitons que ce temps soit un temps « décloisonné » (de façon à permettre la participation des différentes promotions et celle du personnel du centre), pour sensibiliser les travailleurs sociaux en formation et les formateurs, aux enjeux à l’œuvre dans ce processus et en débattre avec eux et avec vous.

Vous le constaterez, les délais sont très courts : c’est pourquoi nous nous permettons de vous demander une réponse PAR RETOUR DU COURRIER. (Il vous est également possible de contacter, au choix, Jacky DUMOULIN (03 20 91 06 73 ou 03 20 79 09 16), Danièle LIPP (06 26 76 63 16), Anne DUTILLEUX (06 65 10 32 90) ou Vladimir NIEDDU (06 03 40 30 79) .

Confiants dans le fait que vous aurez à cœur de permettre l’information la plus large des salarié(e)s de votre centre, ainsi que des travailleurs sociaux en formation, sur des enjeux fondamentaux pour le devenir du travail social dans notre pays, nous nous tenons à votre disposition et vous remercions de l’attention que vous voudrez bien porter à notre demande, ainsi que de la célérité que vous mettrez à nous répondre.

Pour le Collectif Régional Unitaire Jacky DUMOULIN, SUD Santé-Sociaux

P.S : Pour votre information : nous adressons une copie du présent courrier à nos contacts dans votre centre de formation. Nous ne manquerons pas, bien sûr, de les tenir informé(e)s de votre réponse.