Les agents Pôle Emploi refusent de jouer à la police

samedi 26 février 2011, par Etienne


Lundi 28 février 2011 à 11H devant le tribunal administratif de Toulouse.

Les agents de Pôle Emploi Midi-Pyrénées ont saisi le tribunal administratif contre une note de leur directeur régional du 07 janvier. Cette note leur intime l’ordre de faire une copie de la pièce d’identité du demandeur, sans l’en informer, et de la passer au détecteur de faux-papiers.

Cette pratique vise clairement à les inscrire dans une collaboration active avec les services de police dans la chasse aux sans-papiers dont le gouvernement innommable que nous subissons a fait son principal cheval de bataille.

Ces agents résistent, soutenons-les ! De « dérives » en « dérives » (qui n’en sont d’ailleurs pas), le pays s’enfonce dans une logique de plus en plus noire et sans fin. L’histoire a montré que ces pentes ne se redressent jamais d’elle-même. Ceux qui appliquent ces politiques n’ont aucune raison de ne pas aller toujours plus loin, sauf à ce que le peuple se réveille et les arrête.


2 Messages de forum

  • Les agents Pôle Emploi refusent de jouer à la police

    28 février 2011 15:35, par Caro

    cette note du 7 janvier 2011 semble légalisée par un amendement introduit dans la LOPPSI2

    "Des amendements concernant Pôle emploi ont été adoptés au cours de l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (la Loppsi) :
    au nom de la « lutte contre la fraude », ils proposent d’assermenter certains agents, ce qui leur permettra de dresser des procès verbaux et d’effectuer des dénonciations auprès du procureur."

    http://www.ldh-toulon.net/spip.php?...

    et ce n’est pas nouveau, puisque déjà en 2007 les employés des ANPE et des ASSEDIC étaient tenus de transmettre aux Préfectures les papiers des étrangers lors de leur inscription.

    Il y a comme de la suite dans les idées malgré les changements de ministres ! il est vrai que le vrai décideur, lui, n’a pas changé ...

  • On lit dans cette « Note du 7 janvier 2011 » de Pôle Emploi, dans l’extrait reproduit sur le site de la LDH-Toulon :

    « A ce titre, Pôle emploi vérifie la recevabilité et l’authenticité des pièces justifiant l’identité et permettant l’inscription, et notamment la régularité de la situation des ressortissants étrangers au regard de l’accès au marché du travail (les employeurs sont dispensés de cette responsabilité pour leurs futurs salariés inscrits comme demandeurs d’emploi). »

    Quelle logique administrative puisqu’un étranger peut avoir un titre de séjour et de travail en règle au moment de son inscription Pôle Emploi, mais périmé à son recrutement par le patron quelques temps après ?

    Est-ce que tout cela serait une habile manœuvre managériale :

    1. dédouaner les Employeurs de l’infraction d’emploi de main d’oeuvre illégale...
    2. tout en « dégraissant » Pôle Emploi vite fait, par un départ (volontaire ou manu militari) de tous ceux qui refuseraient la délation ?

    Une pierre deux coup !

    Agnès