Le Maire et le Député de Saint Denis demande une enquête

mardi 30 janvier 2007

Le maire et le député de Saint-Denis demandent une enquête. Les policiers auraient imité « l’exemple immonde des soldats américains à la prison d’Abou Ghraib ».


NOUVELOBS.COM | 09.01.2007 | 10:15

Le maire et le député de Saint-Denis demandent une enquête. Les policiers auraient imité « l’exemple immonde des soldats américains à la prison d’Abou Ghraib ».

Patrick Braouzec, député PCF de Seine-Saint-Denis (Sipa) Plusieurs dizaines de policiers ont fait irruption vendredi matin dans le campement du Hanul, avenue du président Wilson, où ils seraient intervenus « avec une violence inouïe » sur un camp rom à Saint-Denis, selon l’association d’aide aux enfants roumains Parada, qui demande dans un communiqué, avec le maire de Saint-Denis et le député communiste Patrick Braouzec « que soit immédiatement ouverte une enquête sur les exactions commises » et réclame « des sanctions ». « Les policiers ont éventré les caravanes, jeté leurs contenu dehors, brisé les vitres, sorti de force leurs occupants en les traînant par terre ou en les menaçant - y compris des enfants - avec leurs armes », poursuit Parada.

Des photos "le pied sur leurs ’trophées’ humains

Selon l’association, « des policiers -dopés par l’exemple immonde des soldats américains à la prison d’Abou Ghraib ? - se sont pris mutuellement en photo le pied sur leurs ’trophées’ humains jetés à terre ». Elle dénonce « un pas franchi dans l’abjection » et organise une conférence de presse mardi matin avec la mairie sur les lieux. Selon une source policière, l’opération a été menée par des effectifs de la police judiciaire (PJ) de Seine-Saint-Denis, et non des policiers locaux.