Le Collectif National Unitaire reçu au Ministère

mercredi 21 avril 2004

Après son intervention lors du Conseil National National des villes du 15 avril 2004, le Collectif National Unitaire a été reçu, le 20 avril, par madame Catherine VAUTRIN, Secrétaire d’Etat à l’Intégration et à l’Egalité des chances, auprès du ministre de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale.


Le Collectif national Unitaire vous informe de cette visite et prépare un communiqué de presse et un compte rendu concernant cette rencontre.

En tout état de cause, le Collectif National unitaire a réaffirmé lors de cette entrevue :

- la demande du retrait de l’avant projet de loi

- un moratoire concernant les textes en cours d’application

Plus d’informations vous seront données lors du compte rendu en cours de réalisation et très bientôt disponible.

Le Collectif National Unitaire


1 Message

  • > Le Collectif National Unitaire reçu au Ministère

    21 avril 2004 16:11, par François Martin (Fédération Sud Santé-Sociaux)

    Communiqué de presse du Collectif national unitaire :
    Rencontre au ministère ; toujours pas de garantie

    Mardi 20 Avril, le Collectif National Unitaire a été reçu par Madame Catherine Vautrin, Secrétaire d’Etat à l’Intégration et à l’Egalité des chances mandatée par Jean Louis Borloo, Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale, à la veille d’initiatives nationales pour l’abandon de l’avant projet de loi contre la prévention de la délinquance.

    Madame Vautrin explique que les différents Secrétariats d’Etat et ministères concernés sont dans une phase « immersion » des projets du précédent gouvernement, ils semblent les découvrir ….
    Elle a réaffirmé qu’il y aurait un projet de loi sur la prévention et a souhaité vouloir travailler en concertation avec les acteurs de terrain. Pour autant, elle ne donne aucune philosophie du prochain texte.

    Le Collectif a dénoncé les expériences de contrôles de plus en plus nombreuses qui se mettent en place, sans légitimité apparente : questionnaire nominatif sur les difficultés des familles et dossiers scolaires transmis aux maires (certains élèves absentéistes sont convoqués dans les commissariats de police).
    Madame VAUTRIN s’étonne de ces pratiques.

    Le Collectif a revendiqué une clarification et une séparation des rôles institutionnels entre le champ de la prévention et de la répression
    Il rappelle qu’un projet de prévention nécessite une volonté politique de mettre des moyens financiers et des personnels qualifiés et reconnus.

    Pour le Collectif un projet de prévention ne peut être un projet de contrôle social et de ce fait, il oppose deux conditions pour engager toute concertation :
    - abandon de l’avant projet,
    - moratoire sur tous les textes et mesures mises en place en vue du contrôle social de la population. (décret sur l’absentéisme scolaire, protocole sur la prévention spécialisée, stigmatisation des vingt trois quartiers….)

    Après la mobilisation du 21 Avril, Le Collectif National Unitaire affirme sa détermination pour continuer la résistance.

    Il sera présent en particulier dans les manifestations du 1er Mai.

    Paris, le 21 Avril 2004