Le CNU fait la sourde oreille...

jeudi 20 janvier 2005


Bonjour,

Il y a 3 jours j’envoyais un article à contre courant des décisions prises (on ne sait en quel nom et avec quelle légitimité) par le CNU à propos de la manifestation nationale du 3 février. Aujourd’hui le collectif de l’Herault, de la Seine et Marne se sont associés à mon propos et le collectif de basse normandie informe qu’il a décidé de ne pas se rendre à paris. La situation est grave : la page d’accueil du site du CNU est totalement partisane et ne prends pas la mesure ce qui se passe en province. Il est grand temps de faire le point sur les forces en présence et surtout dans quelle direction elles souhaitent aller. En refusant d’entendre notre parole le CNU prends le risque de décridibiliser l’ensemble du mouvement qui s’active depuis bientôt un an partout en France. C’est pourquoi j’incite l’ensemble des collectifs a donner son avis sur les choix actuels, car il est primordial de vérifier l’adhésion des professionnels. Enfin, j’avais posé deux questions au CNU qui sont restés sans réponse :
- pourquoi le collectif national unitaire est il toujours celui d’Ile de France alors qu’il semblait nécessaire en octobre de l’ouvrir aux collectifs de province ?
- pourquoi des arguments et contre-arguments identiques (énoncés aujourd’hui et il y a un mois) aboutissent t’ils à des décisions totalement opposées alors qu’il n’y a toujours aucun document qui a filtré d’un ministère ? Nous sommes à priori quelques uns à attendre vos réponses... merci.

Nicolas