La justice à la sauce UMP

Déclaration d’Olivier BESANCENOT, LCR, 11 février 2004

mercredi 11 février 2004


La loi « Perben II », qui sera soumise aux votes des députés aujourd’hui même, est bien un texte de restriction des libertés individuelles et des droits de la défense, contrairement à ce qu’affirme le ministre de la Justice. Champion du tout répressif, le gouvernement entend renforcer les pouvoirs de la police et des parquets et priver bon nombre de personnes d’un avocat. Prompt à défendre son ami Juppé, Dominique Perben entend autoriser police et parquet à installer des micros et des caméras dans les domiciles privés, allonger les gardes à vue jusqu’à 96 heures - en l’absence d’un avocat pendant les premières 48 heures - recourir aux perquisitions de nuit... cela est proprement inacceptable. Tout comme l’est l’introduction du « plaider coupable », qui privera les accusés d’un passage devant les juges. Après les lois Sarkozy, la loi « Perben II » contribue à construire un Etat pénal. les libertés s’en vont, mais la répression va galopante.