La droite fait la maligne avec la peine de mort

Libération, Dominique SIMONNOT, 3 mai 2004

mardi 4 mai 2004

47 députés de la majorité veulent rétablir la peine capitale pour les terroristes.


Voir en ligne : Libération

Toujours plus à droite, plus contraire à la Constitution ou aux engagements internationaux de la France. Après la proposition de loi visant à infliger des peines automatiques aux délinquants récidivistes, 47 députés de la majorité veulent maintenant rétablir la peine de mort pour les terroristes. Déposée à l’Assemblée nationale, le 8 avril, leur proposition n’a aucune chance d’aboutir ­ l’Europe l’interdit ­ mais elle doit avoir à leurs yeux une vertu « électoraliste et démagogique », ironisent les syndicats de magistrats. Un message aux électeurs sur le thème : regardez ce qu’on ferait si on n’était pas bloqués par le code pénal, l’Europe et les grands principes inutiles. Ces élus ­ parmi lesquels Richard Dell’Agnola, Franck Marlin, Jacques Myard et l’avocat Xavier de Roux ­ pensent même avoir trouvé la faille en droit : « En temps de guerre, affirment-ils, car c’est le mot qu’il faut employer pour qualifier les attaques répétées et meurtrières dont les démocraties sont la cible, la défense des Etats et des peuples doit primer sur toute autre considération. » Et, avancent-ils, les Etats signataires de la Convention européenne sont autorisés « à maintenir ce châtiment en temps de guerre ».

Suprême « habileté » pour étayer leur argumentaire, ils citent celui qui, en 1981, fit abolir la peine de mort : « Il importe que la France puisse disposer de cette peine d’exception qu’est la peine capitale, pour combattre le terrorisme « crime majeur contre la démocratie », selon les mots mêmes de Robert Badinter. »


2 Messages de forum

  • > La gauche guillotine

    6 mai 2004 11:53, par Charly l’anti cocos

    Lire l’article en cliquant sur le lien ci-dessous.
    Bien à vous

    Charly

    Voir en ligne : un crime toujours impuni...

    • > La gauche guillotine 6 mai 2004 21:06, par Emmanuel

      Je ne comprends pas votre référence à cet article sur votre site. la peine de mort n’est ni de gauche, ni de droite et les meurtriers ont toutes opinions politiques pour justifier leurs opinions ou protéger leurs lois. Mais admettons-le ensemble les victimes en sont souvent les plus pauvres, ceux qui gènents une société qui souhaite propérer dans ses charentaises