Information-Débat - MARDI 1er JUIN à 20H30 - à Alençon

vendredi 28 mai 2004, par Emmanuel


Le projet de loi contre la délinquance prévoit, dans son article 11, que "Tout professionnel (éducateurs, assistants sociaux, enseignants, professionnels de PMI , etc.) qui intervient au bénéfice d’une personne présentant des difficultés sociales, éducatives ou matérielles, est tenu d’en informer le maire de la commune de résidence (S) Les professionnels (S) doivent se communiquer réciproquement ainsi qu’au Maire (S) tous renseignements et documents nécessaires à l’accomplissement de leur mission."

Les mobilisations du 17 mars et du 21 Avril contre le projet de prévention de la délinquance ont démontré la détermination des travailleurs sociaux à s¹opposer contre tout amalgame entre pauvreté, précarité, souffrance sociale et délinquance. Ne soyons pas dupes, le projet est toujours d’actualité et est dans la continuité des lois de Sécurité intérieure dite loi Sarkozy et Perben 1 et 2. Toute la population et acteurs sociaux sont concernés : travailleurs sociaux, médecins, enseignants, formateurs, animateurs, etc. par ces projets, expression d’un véritable quadrillage sécuritaire.
- CONTROLE SOCIAL - FICHAGE DE LA POPULATION .
- REMISE EN CAUSE DU SECRET PROFESSIONNEL ET DE LA CONFIDENTIALITE .
- CRIMINALISATION DE LA MISERE ET DE LA PAUVRETE .
- CRIMINALISATION DE L’ACTION REVENDICATIVE .

Pour en savoir plus sur ces enjeux de société fondamentaux, venez en discuter et en débattre

MARDI 1ER JUIN à 20H30 Salle de Conférence Baudelaire à Alençon avec Un magistrat du syndicat de la magistrature et Un avocat du syndicat des avocats de France

A l’appel du COLLECTIF des travailleurs sociaux et étudiants de l’ORNE SOUTENU par : AC !, ANAS, CGT, FO, FSU, SUD.


2 Messages de forum