Grève de la faim contre les expulsions

Rouge, n°2060, 15 avril 2004

vendredi 16 avril 2004


Voir en ligne : http://www.lcr-rouge.org/

Elles sont venues travailler en France. âgées de 17 à 40 ans, elles ont quitté la Côte-d’Ivoire, le Mali et la Guinée il y a un, deux, cinq ou sept ans... Elles ont cherché du travail, espéré un logement, cru aux promesses officielles. Elles sont 43 et sont en grève de la faim depuis le 1er avril. Cette grève, elles l’ont décidée ensemble, suite à la manifestation du 13 mars où elles protestaient contre la reprise prochaine des expulsions. Aidées par le DAL de Lille, elles se sont installées au 87, du boulevard de Strasbourg, dans un squat qui a hébergé, il fut un temps, quelques sans-papiers. Elles sont de tous les combats : contre les expulsions de Logicil à Tourcoing et ailleurs, contre l’extrême droite, contre la guerre en Irak. Aux côtés des travailleurs français en lutte, elles affirment partout leur solidarité. Cette fois-ci, elles se battent pour elles, pour être respectées. Elles exigent le logement que certaines attendent depuis six ans ! Elles iront jusqu’au bout, nous disent Azizi et Awa, leurs deux porte-parole. Elles sont mères de 91 enfants dont plus de la moitié ont moins de quatre ans. Les plus jeunes sont auprès d’elles et jouent doucement, les autres sont à l’école. Parmi ces femmes, huit sont enceintes, dont deux quasi à terme. Certaines affirment qu’elles accoucheront ici, à côté de leurs camarades. La mairie de Lille est au courant puisque l’un des « dignitaires » du Parti socialiste, Patrick Kanner, les a rencontrées. Elles gardent donc espoir...