Face à l’avancée législative, quelle organisation commune ?

jeudi 11 mai 2006, par Collectif CYVIC


Le projet de loi de prévention de la délinquance, vient d’être présenté devant les commissions des Lois et des Affaires sociales de l’Assemblée nationale. Ci-dessous, une depêche précise que Sarkozy doit le présenter en conseil des ministres en juin, puis à l’assemblée nationale fin juin ou début septembre... L’avancée législative se précise, l’adoption de ce texte avant la trêve parlementaire d’été se profile... Aussi, il me paraît urgent qu’une réaction soit très concrètement organisée. Pourquoi ne pas définir des formes d’actions communes de l’ensemble des collectifs et du CNU en mai ( du type : info à la population, interpellation des élus, info à la presse locale, actions locales, pétition...), en arrêtant rapidement un temps d’action commun pour Juin. Bloquer une date à l’avance permet de s’organiser, et de ce fixer un objectif, la forme de l’action de cette journée commune pourrait être décidée lors de la réunion qui doit se tenir avec des représentants de collectifs et du CNU (si je ne me trompe pas) ... Cela nous permettrait de préparer une montée en puissance plus cohérente, plus lisible, et avec plus d’impact...

A bientôt, Tristan

P.S : Pour le collectif Yvelinois, nous finalisons un courrier aux élus (Députés, Sénateurs et Maires), nous pourrons le mettre en ligne la semaine prochaine...


" Le plan de prévention de la délinquance à l’Assemblée en juin ou septembre, selon Sarkozy PARIS (AP) - Nicolas Sarkozy a indiqué mercredi que son plan de prévention de la délinquance, maintes fois différé, devrait être examiné en conseil des ministres en juin, puis à l’Assemblée fin juin ou au mois de septembre. Il a affiché son souhait que ce plan fasse l’objet d’un seul texte, mais « la décision n’a pas été prise ». Entendu par les commissions des Lois et des Affaires sociales de l’Assemblée, le ministre de l’Intérieur a indiqué que son plan ferait l’objet d’un comité interministériel « dans quelques jours ». Il devrait être examiné en conseil des ministres « au mois de juin ». Le plan serait ensuite transmis à l’Assemblée en priorité. Nicolas Sarkozy a indiqué que le débat aurait lieu « au plus tôt » en juin, « au plus tard » en septembre. « Nous avons une réunion demain pour décider de ce calendrier », a-t-il dit. « Pour moi, ce qui serait très important, c’est qu’on commence avant l’été », quitte à reprendre à la rentrée, a-t-il expliqué, souhaitant un débat « en profondeur ». M. Sarkozy a reconnu qu’il ignorait encore si son plan de prévention de la délinquance ferait l’objet d’un ou de plusieurs textes législatifs. Refusant de laisser le champ libre à son ministre sur ce sujet-clé, Dominique de Villepin avait affiché en début d’année sa volonté que le plan soit découpé en plusieurs textes et ne fasse pas l’objet d’une seule loi. « Ma préférence c’est que la prévention fasse l’objet d’un texte, parce qu’à force d’exploser ces dispositifs entre tous les ministères compétents, on perd la lisibilité et la cohérence de la politique engagée », a répliqué le ministre de l’Intérieur. Il faut inscrire ce plan « dans un ensemble cohérent, dans un ensemble global », a-t-il préconisé, mais « la décision n’a pas été prise ». AP "


1 Message

  • Précision

    12 mai 2006 09:54

    Je découvre avec surprise que cet article figure sur le site au nom du collectif CYVIC, je précise qu’il s’agit juste d’une contribution personnelle faite hier sur le forum de discussion et qu’elle n’avait pas vocation à apparaître sur le site, il s’agissait de lancer le débat...

    Tristan