FETE DES RESISTANCES & DES ALTERNATIVES à ANGERS du 27 octobre au 6 novembre

MANIFESTATION CONTRE LES LOIS ET LES IDEES SECURITAIRES , SAMEDI 5 NOVEMBRE à 15H, PL DU RALLIEMENT à ANGERS suivi d’un débat autour de la projection du film de Patrick JEAN : « La raison du plus fort », à 18h, au 1 r H. Bardoul (lieu sous réserve)

samedi 22 octobre 2005

Préparée depuis des mois, la loi Sarkhozy sur la prévention de la délinquance est attendue fin 2005. Des trombinoscopes d’écoliers transmis en catimini aux commissa­riats, des usagers des services sociaux fichés par le conseil général, des caméras instal­lées dans des lycées... Depuis des mois, les « actions pi­lotes » fleurissent un peu par­tout en France. Autant de ballons d’essais censés nour­rir le fameux projet de loi sur la prévention de la délin­quance, véritable serpent de mer dont Nicolas Sarkozy a assuré, début septembre, qu’il serait présenté « avant la fin de l’année ». Que contiendra­ t-il ? Nul ne le sait précisé­ment. Même si les grandes lignes et la philosophie de ce texte -qui s’annonce protéi­forme - ne font guère de mys­tère. En clair, organiser un contrôle social étroit des po­pulations les plus défavorisés, suspectées d’être toutes des délinquants potentiels. Aussitôt revenu à l’Inté­rieur, Nicolas Sarkozy n’a donc pas tardé à remettre en chantier ce projet de loi. Dans la plus grande discrétion. Le 27 septembre dernier, devant 1 800 policiers et gendarmes réunis au Palais des Congrès, il a réaffirmé que le texte se­rait prêt avant janvier 2006.

Il est important de continuer la mobilisation :

pour notre prochaine manifestation du samedi 5 novembre à 15h00, place du ralliement.

Cet appel à protester contre les lois et les idées sécuritaires est organisé dans le cadre de la fête des Résistances et des Alternatives, à l’initiative du Réseau No-Pasaran d’Angers auquel nous nous associons, pour cette journée.

Une réunion d’organisation est programmée pour le mardi 25 octobre 05, 18h00, Bourse du Travail à Angers.

Ordre du Jour : Préparation du rassemblement du samedi 5 novembre, confection de panneaux, pancartes, banderoles, diffusion de tracts, etc.

Préparation d’une projection du film :« La raison du plus Fort », avec débat, ce même samedi à 18h00, salle 1, rue Bardoul à Angers (près du Jardin des Plantes), avec le soutien d’ATTAC 49, suivi d’un débat. (attention, lieu encore sous réserve, susceptible de modification) divers

Point sur les sans-papiers :

Les coups continuent de pleuvoir. Les expulsions d’étrangers en situation irrégulière se multiplient. La situation des enfants, notamment, est de plus en plus difficile. La police investit désormais les cours d’école pour y chercher des enfants de parents tout juste arrêtés. « Il est même arrivé que des enfants soient arrêtés d’abord, afin de faire sortir leurs parents du bois »... « On voit de plus en plus de sans-papiers, interpellés chez eux, ce qui était très rare avant » (Politis du 6 octobre 05). Le sanctuaire de l’école a vécu, celui du domicile privé aussi. La loi n’est plus respectée : l’obligation d’aide et de protection des mineurs isolés par l’Aide sociale à l’Enfance, est contournée sur la foi de tests osseux à l’imprécision reconnue par tous. Des mineurs isolés sont donc expulsés. L’accès à l’Aide Médicale d’Etat (AME) destinée aux personnes à faible ressource et dont les étrangers sans titre de séjour dépendent, se réduit. Le droit à l’admission immédiate est supprimé. Il faut désormais justifier de plus de trois mois de présence ininterrompue. Facile pour des sans-papiers !! C’est le temps de la traque.

Sous la pression des quotas imposés par Sarkhozy : 23 000 expulsés pour 2005, il n’y a plus aucune éthique dans la police, il faut faire du chiffre, comme le déclare un courageux fonctionnaire de police des douanes, aujourd’hui menacé de sanctions disciplinaires (Libération du 20 septembre 05) : « On expulse à tour de bras, on fait les fonds de tiroir, ...on va chercher tout ce qui peut traîner comme étranger en situation irrégulière, souvent dans des familles qui sont là depuis plusieurs années .. même les collègues les plus durs chez nous, ne comprennent pas » C’est le temps des rafles.

En Moselle, une militante du MRAP, soupçonnée d’héberger des enfants en situation irrégulière a été interpellée. Est-ce le temps d’une généralisation du « délit de solidarité » ?

Et à ANGERS ?

RASSEMBLEMENT MARDI 18 OCTOBRE 17H30, devant la Bourse du travail, Pl Imbach :

Le Collectif de soutien aux sans papiers du Maine et Loire vient de dénoncer la décision de « réadmission » en Pologne ou en Belgique, de 6 réfugiés tchétchènes établis en France depuis un peu moins d’un an. Ils ont tous quitté un pays en proie à la guerre et selon les dispositions prises par l’Europe à Dublin, ils seraient expulsés dans le pays où ils ont transité : Pologne, Belgique...Parmi eux, quatre sont scolarisés au Collège Rabelais à Belle-Beille et une au Collège Mermoz à la Roseraie. La dernière personne menacée d’expulsion est la mère de la jeune fille. Deux frères arrivés tous les deux mineurs, dont l’un l’est encore (ce qui rend l’expulsion illégale en soi) risquent de se retrouver en Pologne, uniquement parce que c’est par ce pays qu’ils ont franchi les remparts de la forteresse Europe, alors qu’il n’y ont aucune attache et souhaitent rester en France. Deux autres jeunes (cousins), majeurs depuis peu alors qu’ils sont arrivés mineurs à Angers et pris en charge par un service de protection de l’enfance risquent, eux, de se voir séparer. L’un serait reconduit vers la Belgique et l’autre la Pologne pour des raisons qui dépassent l’entendement, puisqu’ils ont toujours voyagé ensemble. Eux aussi désirent rester en France. L’ironie du sort veut que l’un d’eux vient d’avoir ses dix-huit ans. Joli cadeau que celui que l’Etat français lui a réservé... Enfin, une mère et sa fille qui se cachent depuis la rentrée de peur d’être « déportées » (ce sont les mots employés), obligées de se débrouiller comme elles le peuvent pour survivre dans la rue. Cette situation est inqualifiable tant elle manque de respect pour les individus qui sont visés, au détriment même d’accords internationaux sur les droits de l’enfant qui sont pourtant clamés dans les instances internationales par nos dirigeants... Innommable, comme la politique qui l’a engendrée, avec son unique vision du chiffre d’expulsions à remplir. Le collectif est soutenu par les organisations suivantes :Alternative Libertaire / ATTAC / Citoyenneté Pour Tous / Collectif angevin pour un non de gauche / Collectif d’information et d’action contre le tout sécuritaire / Confédération Paysanne / FSU / LCR / LO / Mouvement de la Paix / Raslfront / Reflex No Pasaran ! / Secours Populaire / Solidaires / Sud Education / Sud Etudiant / Sud Santé-Sociaux / UD CGT

Contact : Collectif de soutien aux sans papiers du Maine et Loire c/o Solidaires, Bourse du travail, 14 Place Imbach, 49100 Angers. Mèl:Solidasanspapiers49 netcourrier.com Tél : 06 89 29 22 31


FETE DES RESISTANCES & DES ALTERNATIVES

du 27 octobre au 06 novembre 2005

“Lorsque un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une réalité.” Hundertwasser

du 27 au 06 nov, pendant les activités Expo photo noir & blanc de Julien L.

Des clichés pas “clichés” qui retranscrivent de petits moments de vie lors de “Place des Résistances”, une expérience de village autogéré qui à eu lieu à Gruellau entre Nantes et Rennes fin avril.

jeudi 27 oct., 20h00, vidéoprojection-débat “La Promesse”

Réalisé par L. et J.-P. Dardenne, 1996, 93 mn. Les rapports père-fils à travers Igor, quinze ans, apprenti mécanicien et fou de karting, et de Roger, qui trafique dans l’immigration clandestine. Igor, impliqué dans les combines de son père, ne se pose pas trop de questions, jusqu’au jour où, à cause d’une promesse, il va devoir choisir. Débat avec des membres du Collectif de Soutien aux Sans-Papiers 49

vendredi 28 oct., 20h30, débat “Mutations du travail, revenu garanti & permanence des ressources”

De toute part on entend comme seule réponse au chômage, la volonté de remettre tout le monde au boulot ! Celui-ci serait source de dignité, redonnerait un sens à notre vie, etc. Exit le débat sur l’aliénation engendrée par le travail. Bref le travail devient la panacée. En fait il devient un but en soi alors qu’il ne devrait être qu’un moyen pour satisfaire nos besoins et nos désirs : une activité sociale parmi d’autres... Débat avec Raphaël’ du Réseau No Pasaran et un membre d’Alternative Libertaire 49

samedi 29 oct., 19h00, débat et buffet végétarien “OGM, productivisme et décroissance”

Le modèle d’agriculture productiviste est un non-sens qui nous mène droit à la catastrophe. Les OGM en sont l’exemple le plus révélateur. Il est plus que temps d’en démonter les rouages et de favoriser l’émergence d’autres modèles plus respectueux de l’environnement mais aussi socialement plus justes. Avec Thierry “Faucheur volontaire”, un des “44 inculpé-e-s de Pithiviers”

“Présentation de la coopérative participative de Nantes” La coopérative se pose en tant qu’expérience d’alternative à la dictature des réseaux de distribution agro-alimentaire. Elle s’inscrit donc dans une démarche politique. Elle permet de mettre en acte des principes de solidarité et d’autogestion. Présentation par un membre de la coopérative

Après les débats : buffet végétarien à prix libre en soutien à Reflex-Angers

jeudi 03 nov. de 8h00 à 11h00, fac de belle-beille, bouffe Cantine autogérée

Petit-déjeuner à prix libre & table de presse

jeudi 03 nov., 20h30, vidéoprojection “La quatrième guerre mondiale” Film de Jacquie Soohen, 74 mn.

Ce film nous plonge dans les conflitd sociaux au Mexique, Argentine, Israël/Palestine, Corée, Afrique du Sud... Dans La Quatrième Guerre Mondiale, ce sont des personnes qui refusent de se soumettre à la terreur qui prennent la parole et qui luttent pour leurs rêves d’un monde juste.

vendredi 04 nov, 20h30, théatre-débat “Petit théatre des filles et des garçons”

De courtes mises en scène représentatives de nos quotidiens ou de leurs caricatures pour décortiquer la construction des genres. Du biscuit pour se déconstruire et lutter pour l’émancipation. Proposé par le groupe No Pasaran de Nantes

samedi 05 nov., 15h00, pl. du ralliement, Manifestation contre les lois & les idées sécuritaires !

samedi 05 nov., 18h00, 1 r. H. Bardoul, projection du film de Patrick JEAN « La raison du plus fort » suivi d’un débat avec le Collectif d’Informations et d’Actions contre le tout-Sécuritaire. Le lieu est encore susceptible d’être modifié, l’info sera donnée pendant la manif.

samedi 05 nov., de 21h0 à 1h00, 5 euros, concert Rudy’s Back sound-system (ska, reggae & more)

Concert en soutien au SRA (Solidarité Résistance Antifasciste). Le SRA est un comité de soutien aux antifascistes emprisonnés né en 1995 en soutenant “les 7 de Berlin” à l’initiative du Scalp-Reflex et de la CNT, de jeunes antifascistes turcs et allemands accusés du meurtre d’un cadre néo-nazi en 1994. En 1999, le SRA s’est élargi pour soutenir les Francs-Tireurs Partisans, un groupe marseillais dont le principal animateur, Yves Peirat, avait organisé des actions offensives contre des locaux du FN dans les années 1990. Le SRA a organisé de nombreux débats, concerts, manifestations, rassemblements un peu partout en France. SRA, 21 ter rue Voltaire, 75001 Paris. http://solidarite.samizdat.net

dimanche 06 nov à partir de 15h00, tables de presse Forum des luttes sociales

Tables de presse d’assos, orgas, collectifs locaux avec la présence de la librairie associative Les Nuits Bleues.

dimanche 06 nov., 19h00, soirée de clôture

Brève présentation du Réseau No Pasaran suivie d’un apéro (sans alcool) de clôture

Sauf indication contraire, les activités sont gratuites ou prix libre et se tiennent à L’Etincelle, 26 rue maillé, 49100 Angers. L’Etincelle est un lieu militant, associatif & autogéré.

Pour tout contact & demande d’infos écrivez à : Reflex, c/o L’Etincelle, 26 rue maillé, 49100 angers reflexangers no-log.org


1 Message

  • Patrick Jean « la loi du plus fort »

    23 novembre 2005 00:35, par stephan

    bonjour,

    Membre duForum Sociel à Ivry, je viens vers vous suite à la projection sur arte du film de Patrick Jean.
    Nous preparons un débat sur l’actualité brulante dans les cités et dans ce cadre nous aimerions projeter le film « la loi du plus fort ».
    Ne réussissant pas a obtenir d’onfos par le biais d’Arte, pouvez-vous svp nous fournir un contact (n°tel, mail...).
    Merci d’avance pour votre participation et courage dans vos combats.

    stephan

    stephan_bt hotmail.com
    www.fsivry.free.fr