Enfants, absentéisme et violence scolaire : toutes les dernières mesures ... pour « allumer le feu » ?

jeudi 29 avril 2010, par Coordination Région Parisienne


1. Les nouvelles « EQUIPES MOBILES DE SECURITE » (EMS) dans les collèges :

Un article du Parisien du 2 février 2010 consacré aux EMS dans la Seine-St-Denis, nous apprend les métiers qu’exerçaient avant, ces intervenants : le chef de l’équipe EMS : « 10 ans dans les commandos de marine », un membre : « videur de boîte de nuit ».

Une brève de « 20minutes.fr », sur l’Equipe Mobile de Sécurité du 93 toujours, rapporte des témoignages, dont celui d’un des membres : « C’est un peu comme la police, résume Kader, le costaud de la bande. On arrive souvent après. » La photo des EMS est vraiment à ne pas manquer ! (dans l’article de 20minutes.fr joint en bas de page)

2. Une nouvelle CIRCULAIRE du ministre de l’Intérieur sur « LES BANDES », contient des précisions sur la mission attendue des EMS :

Brice Hortefeux demande aux Préfets de renforcer le travail partenarial avec l’Education nationale « tant en ce qui concerne l’absentéisme que la sécurité des établissements scolaires. »... « Le réseau des correspondants sécurité-école doit constituer un vecteur d’information privilégié ». Circulaire n° NOR/IOC/K/10/00543/C 8 mars 2010

Les EMS indics « sociaux » du préfet ?

3. La création (d’encore) un NOUVEAU FICHIER sur les enfants : Fichier Scolaire « SCONET-SDO » pour « l’ABSENTEISME SCOLAIRE ».
- voir l’article sur le site de la LDH-Toulon : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3844 )

4. L’annonce faite par Luc Chatel le 14 avril 2010, de confier le « Contrat de Responsabilité Parentale » au PREFET ?
- Interrogé par France 2, le ministre de l’Education nationale annonçait qu’un amendement serait inséré en ce sens, dans le projet de loi LOPPSI 2 en cours au Sénat : Il permettrait au préfet, de mettre en place ces « Contrats », et dans ce cadre de supprimer les allocations familiales. Cette mesure coercitive avait été créée en 2006 par la loi dite « d’Egalité des chances » et confiée au Conseil général, classée dans un chapitre « prestations d’aide sociale à l’enfance » (!) du code ASF, et bien peu appliquée.

5. L’annonce faite par Nicolas Sarkozy le 20 avril 2010, de finalement préparer une nouvelle loi pour une suppression des allocations familiales ?

- Le Président de la République a précisé par ailleurs : qu’il sera proposé aux chefs d’établissement « particulièrement sensibles » la mise en place d’un policier ou d’un gendarme référent : « Nous allons demander l’installation d’un bureau pour qu’il puisse recevoir les jeunes à l’intérieur de l’établissement scolaire. » a indiqué Nicolas Sarkozy.

(Article des ASH du 23 avril 2010 p. 7.)

Pendant ce temps-là, pour les assistantes sociales scolaires, travailleurs sociaux de la prévention, de l’aide aux jeunes en décrochage, de l’apaisement des conflits avec les adultes en milieu scolaire, le cauchemar continue et empire à chaque « nouvelle mesure »... Ces professionnelles qualifiées, sont mis en terrible sous-effectif par l’Education Nationale, comme les médecins scolaires, les équipes médico-psychologiques des CMP Enfants par le ministère de la Santé, les service de prévention spécialisée et les associations d’animation de quartier dont les subventions sont supprimées, etc.

L’idée logistique serait-elle d’installer le policier dans le bureau de l’assistante sociale scolaire dont le poste est laissé vacant ?

Agnès

Documents joints


1 Message