Des élus qui la fichent mal

le Canard Enchaîné du 26 mai 04

samedi 29 mai 2004


Le travail avance dans les 23 sites désignés, quand Sarkozy était à l’Intérieur, comme laboratoires de prévention de la délinquance. Ca commence bien : on fiche. En témoigne ce relevé des tares supposées chez les personnes rencontrant des problèmes sociaux, concocté par le conseil général de la Marne pour la ville de Vitry le François. Qu’importe si toutes les apparences sont contre eux, et que ce type de collecte soit interdit par la loi et la commission Informatique et Libertés. Selon les promoteurs, interrogés par le « le Canard », il ne s’agirait pas d’un fichier (dont voici l’extrait)[la fiche « problématiques familiales »NDLR], mais « d’un outil de travail » pour « mieux coordonner les différents services sociaux ». Les salariés des services en question, qui n’arrivent pas à savoir quels sont les destinataires précis de ce recueil nominatif, ont demandé des explications sur cette mise en croix des populations défavorisées. Ils n’ont obtenu que des réponses contradictoires. Le système de fichage est assez rustique. Une croix dans la case « santé mentale », c’est un père de famille qui prend du Lexomil ou un schizophrène qui sort de l’hôpital psychiatrique ? Un toxico, il fume un pétard ou il est à deux seringues d’héroïne par jour ? Et ceux qui ont préparé ce tableau, ils ont fumé la moquette ou juste voulu faire du zèle ?