Des assises nationales pour sauver les lycées ruraux de France

samedi 11 mars 2006

Des assises nationales pour sauver les lycées ruraux de France


SOS LYCEES RURAUX EN DANGER Nous avons besoin de faire connaître notre mouvement. Pouvez-vous nous aider ? MISE EN PLACE DU COLLECTIF NATIONAL DES LYCEES RURAUX

Cette année, dans l’Académie de Dijon, la carte scolaire mise au point par le Recteur a visé à démanteler dans les établissements ruraux (lycées et lycées professionnels) les filières technologiques, techniques et professionnelles. Ce choix, qui ne tient aucun compte ni des objectifs du Projet Académique 2005-2009 (http://www.ac-dijon.fr/projetacad/p3.pdf), ni de la volonté des populations locales et de leurs élus, conduit à une fragilisation extrême de ces établissements par la réduction drastique de leur offre de formation et par conséquent de leurs effectifs.

Constatant le caractère systématique de cette stratégie dans la plupart des académies, les personnels et les parents du lycée de Clamecy (Nièvre), particulièrement touchés par ces mesures, ont souhaité être à l’origine d’un collectif des lycées ruraux qui leur permettrait de se faire entendre et d’opposer une résistance plus efficace. Un premier mouvement a déjà conduit à la réunion de représentants de plusieurs lycées de Bourgogne tandis que beaucoup d’autres manifestaient leur intérêt sur le blog ouvert à cette occasion : http://soslyceesruraux.hautetfort.com/.

Il s’agit maintenant de dépasser le cadre de la Bourgogne, de toucher d’autres régions et de tenir des assises nationales le 8 avril 2006 à Clamecy pour doter le collectif d’un statut officiel et élaborer une charte destinée à faire reconnaître la vocation spécifique des établissements ruraux et à obtenir des garanties pour pérenniser et conforter leur activité.

Pour toutes questions, vous pouvez nous joindre :

Adresse postale : Collectif des Lycées ruraux Lycée Romain Rolland - 7 rue Pablo Neruda 58500 CLAMECY

Adresse mail : collectifRR yahoo.fr

Téléphone : 03 86 27 57 00 (demander Salle des Professeurs)

Merci de nous avoir lu.