Dépendance des personnes âgées

vendredi 11 février 2005, par Arnaud Mouillard

Lors de la canicule de l’été 2003, M.Raffarin a fait « la leçon » aux français en voulant les responsabiliser vis à vis de leurs anciens.


Lors de la canicule de l’été 2003, M.Raffarin a fait « la leçon » aux français en voulant les responsabiliser vis à vis de leurs anciens.

En 2003, le secrétaire d’État aux personnes âgées a annoncé le gel des crédits de modernisation des maisons de retraite, prévus pour l’année 2003, soit 180 millions d’euros. Ces crédits s’inscrivaient dans un plan de cinq ans lancé en 2001 par le gouvernement Jospin dans le cadre de la mise en place des 35 heures.

Les placements en maisons de retraites qui coûtent souvent des sommes énormes pour les familles lorsque la retraite des personnes concernés ne suffis pas à régler les frais, manque cruellement de personnel.

Beaucoup de maisons de retraite manquent de personnel depuis de nombreuses années, fautes de moyens. Toilette et repas se font donc dans la précipitation et que dire des animations car il n’est pas toujours facile d’embaucher des animateurs lorsque l’établissement n’en a pas les moyens.

Je trouve vraiment choquant de voir des personnes âgées placés toute la journée sur un fauteuil avec la TV allumée ou bien seul dans leur chambre sans personne pour les écouter lorsqu’elles ont besoins de parler, de demander quelque chose ou bien pour les stimuler afin qu’elle puisent par exemple travailler leur mémoire.

Il n’est pas étonnant que, dans ce contexte, la vie des personnes âgées en maison de retraite soit difficile.

Certains établissements ont des difficulté à trouver du personnel compétant où ne sont plus au normes et qui risque de fermer comme la maison de retraite « les Aubépins » située à Maromme en Seine-Maritime, dont plus de la moitié des résidents ont été déplacés loin de chez eux sans forcement prendre compte les conséquence psychologique que cela peut engendrer.

Concernant les personnes âgées vivant à leur domicile, es-ce normale que les familles doivent assumer presque seul le quotidien de leur parents, en effet, si elles n’ont pas les moyens de placer leurs anciens en maison de retraite ou bien si les personnes âgées elles-même refusent d’être placée dans celle-ci et préfère finir leur jours dans leur maison, qui doit s’occuper presque constamment d’elles ? la famille.

Certes l’aide aux personnes âgées (APA) crée sous le gouvernement Jospin rend service à beaucoup d’entre elles, mais principalement durant l’heure des repas et des toilettes, mais après qui doit s’occuper de leurs anciens ? Tout simplement les proches qui lorsqu’ils arrivent à l’âge de la retraite ou en approche, ne peuvent pas sortir, partir en vacances, voir leurs enfants, leur famille ou leurs amis aussi souvent qu’elles le veulent, en sommes avoir une vie sociale normale.

Il est normale que nous nous occupions de nos anciens, mais pas seule ou presque.

Es-ce qu’un jour, un gouvernement aura la responsabilité de donner des moyens suffisant pour créer d’avantage de maisons de retraite avec des tarifs raisonnable, embaucher plus de personnel (infirmières, aide-soignants, AMP, animateurs, éducateurs) ? en tout cas se ne sera certainement pas celui de Monsieur Raffarin.

Il ne faut pas oublier que la durée de vie augmentant, les personnes âgées seront de plus en plus nombreuses.

D’ici 2010, selon le statistiques, leur population va doubler.

Question à notre gouvernement de droite, a quoi va vraiment servir l’argent du à la suppression du lundi de la Pentecôte ?

Arnaud Mouillard, Maromme