Délation organisée par L’A.S.E.

mercredi 25 juillet 2012, par Sophie.L


Service de l’A.S.E, Service de Police, Même Combat !!

Nous, collectif 76 dénonçons et condamnons la politique scandaleuse de l’ Aide Sociale à l’Enfance (A.S.E) qui est devenue un auxiliaire de police judiciaire de la Police aux Airs et aux Frontières (P.A.F) et ce de manière systématique institutionnalisée et sur tout notre territoire.

A titre d’exemple, un mineur (de nationalité étrangère) s’est présenté à l’ A.S.E, le 12/07/2012, pour y trouver aide et protection.

Il s’est vu signifier en guise de réponse une remise à la P.A.F.

« Ne bougez pas la police arrive » ont été, mots pour mots, ce que le mineur s’est entendu dire.

Nous, collectif 76 dénonçons et condamnons cette confusion des genres.

Le travailleur social est là pour apporter une réponse sociale à partir d’un déclaratif et d’une demande et non pour collaborer ou se substituer à la police française dans sa mise en œuvre d’une politique de criminalisation des étrangers. Nous, collectif 76 dénonçons et condamnons la contribution de l’A.S.E à l’idéologie raciste qui applique la rhétorique : un étranger = un menteur, un fraudeur, un profiteur, un hors la loi.

Nous, collectif 76, dénonçons et condamnons la mise en danger par l’A.S.E d’enfants isolés en demande d’aide et de protection.

Nous, collectif 76, dénonçons et condamnons le détournement par l’A.S.E de manière systématique institutionnalisée et sur tout le territoire de sa mission de protection de l’enfance.

Nous, collectif 76, rappelons le caractère inconditionnel de l’accueil de tous les services sociaux ,dont l’A.S.E fait partie.

Nous, collectif 76, rappelons la distinction fondamentale entre les services sociaux et les services de police.

Non, au retour de la suspicion, de la délation et de la collaboration généralisées et institutionnalisées qui rappelle des heures sombres de notre histoire.

Soutiens : le DAL, SUD Santé-sociaux, RESF, le NPA, la CNT 76, les Indignés Rouen, Alternative libertaire, Fédération Anarchiste, Jeudi Noir, GPS Toulouse, SUD-PTT, la FASE, la LDH Rouen, le CDLF, Solidaire justice, Parti de Gauche, CGT Apave, CFDT-ONM,

—  Collectifs 76 des salariés du social et médico-social


3 Messages de forum

  • Délation organisée par L’A.S.E.

    25 septembre 2012 13:05

    Bonjour,

    je viens de lire votre communiqué autour de la délation institutionnalisée, sur tout le territoire de l’Aide Sociale à l’Enfance. Permettez-moi de m’étonner de la généralisation que vous faites me semble-t-il assez facilement ! Je suis moi-même éducatrice spécialisée exerçant dans le Service de l’Aide Sociale à l’Enfance de la Haute-Garonne depuis bientôt 9 ans et je m’inscris en faux pour ce qui concerne mon territoire d’intervention. Nous avons eu bien sûr plusieurs cas de mineurs isolés, pour certains devenus jeunes majeurs sans papiers parfois sous le coup d’une OQTF et nous n’avons jamais « collaboré » à l’expulsion de ces jeunes ! Bien au contraire ! Pour l’un d’entre eux qui avait été interpelé et conduit en centre de rétention nous avons fait valoir la mesure ASE, donc mesure de protection en cours pour l’en faire sortir ! J’ai moi-même été contactée par la PAF pour un père qui était alors sous le coup d’une mesure d’expulsion et recherché et j’ai « refoulé » le fonctionnaire de police au nom du secret professionnel.
    Il ne s’agit pas de faire d’angélisme et loin de moi l’idée de penser que des dérives n’existent pas, voire pourquoi pas que dans certains départements elles soient courantes. Cependant la généralisation que vous en faites ne me semble pas servir la cause... Cause que je partage et à laquelle je suis particulièrement sensibilisée puisque mon conjoint est l’un des « fondateurs » du collectif RAD 31 depuis 2004.

    • Délation organisée par L’A.S.E. 25 septembre 2012 23:26, par Etienne

      Bonjour,
      Il faudrait laisser le collectif 76 s’en expliquer, mais je ne pense pas que l’idée soit de stigmatiser l’ensemble des travailleurs sociaux. On sait bien que beaucoup d’entre eux (d’entre nous) refusent la collaboration et se battent au quotidien pour sauvegarder l’éthique de leur travail et les droits des populations avec lesquels ils travaillent.
      Mais c’est évident que la délation tend à s’institutionnaliser et que de plus en plus les administrations intériorisent ces pratiques. Si vous n’avez pas à vous battre contre votre hierarchie, c’est tant mieux mais malheureusement de plus en plus rare.

      Une anecdote récente (hors contexte de chasse à l’étranger mais qui illustre les changements de moeurs) : dans un service associatif recevant des jeunes en difficulté. L’Agence Régionale de Santé vient de faire savoir que désormais elle s’octroyait le droit de consulter les dossiers des jeunes et les compte-rendus de réunion. Il y a encore 10 ans, tout le monde aurait bondi, invoquant le secret professionnel. Aujourd’hui tout le monde trouve ça con mais peu d’éducs trouvent que ça vaut le coup de s’opposer frontalement à la direction, qui elle trouve ça normal. Encore quelques années et ça sera accepté de tous ?

      Bienheureux que vos collègues et vous sachiez encore ce qu’est le travail social. Continuez !

      • Délation organisée par L’A.S.E. 26 septembre 2012 13:29, par Sophie.l

        Bonjour,
        je confirme, il ne s’agissait en aucun cas de stigmatiser les salariés. Il s’agissait de dénoncer les décisions prises en haut lieu par les directeurs qui institutionnalisent cette politique, qui a cours aussi dans des associations comme France Terre d’Asile , en terme de recours direct à la PAF.
        ça n’est pas nous salariés du social qui organisons ces politiques, mais nous appelons à y désobéir et à résister.
        Sophie
        collectif 76 des salariés du secteur social et Médico- social
        collectif qui vient de fêter les 100 jours de réquisition et occupation de C.H.R.S de la Maladrerie avec ses soutiens et les familles