Compte rendu de la réunion du 21 mai 2007

Collectif anti délation 31

vendredi 25 mai 2007, par Collectif toulousain


présents 17 personnes ;

des assistants sociaux ; des éducateurs ; sud éducation ; sud collectivité territoriale ; Toulouse libertés ; deux personnes ayant participé à des assemblées populaires à Toulouse,

ODJ :

- 1. Castres

Le Conseil municipal à Castres le 22 mai ayant pour but la création du premier « conseil des droits et des devoirs des parents » Le maire de Castres n’en n’est pas à son coup d’essai : il avait déjà décrété le couvre feu dans certains quartiers de Castres par ex...

Réaction : il faut faire marcher les réseaux et être présents le plus possible lors de cette séance du conseil municipal, pour essayer de faire changer d’avis les élus.

Mobilisation organisée depuis Toulouse avec la participation de Toulouse Liberté, de SUD éducation’ toutes les écoles du département),

relais faits le plus possible dans nos secteurs et contacts avec les collègues du Tarn

contact téléphonique avec tous les membres du collectif(voir listing )

des médias devraient être présents sur place

on amène banderole cercueil tracts magnéto porte voix textes à lire

Rendez vous métro Balma Gramont Auchan 18h

attention deux sorties : prendre celle qui mène au parking des bus

- 2. Rencontre nationale des collectifs à Paris le 12 mai 2007

trois toulousains présents

54 personnes pour 18 collectifs représentés un seul du sud = Toulouse, les autres du Nord

beaucoup de collectifs sont en veille ou ont peu d’activités et sont venus là pour « se ressourcer »...

texte pour les salariés ou bien pour les organisations syndicales et : ou associations ?

gros travail toute la matinée sur le contenu du texte qui sera présenté aux salariés « engagement à résister » le texte est finalisé et a été envoyé aux collectifs

reste à définir : que fait-on des noms des personnes qui s’engagent à signer ce document

valeur de pétition ( nombre pour peser faire contre pouvoir ? ) qui récupère et regroupe ces documents ;car ainsi, on constitue nous aussi un fichier ...fait-on un texte pour les organisations qui soutiennent le collectif ?

un manifeste pour un plus large public sera préparé par un collectif ( collectif du 49)

peu de travail sur les applications concrètes : peu de temps et surtout manque de mobilisation face à l’étendue de la tâche

un badge ( avec un corbeau symbole national) pourrait être proposé et avec un slogan « silence garanti » qui permettrait aux salariés de montrer qu’ils ne diront rien .

Un guide de la résistance juridique sera mis en place par un groupe de personnes : 2 pour CNU, 2 LDH, 2 avocats et d’autres...

mise en place de réseaux :

il a été acté qu’il était nécessaire de mettre e,n place des réseaux pour être réactifs face aux atteintes qui vont se produirent.

Syndicats et associations dans ce réseau ? Aucune proposition concrète chaque collectif doit organiser sa forme de résistance

circulation des infos sur les adresses mails : un plan de « protection sera mis , seulement deux personnes par collectif auront accès au mails un système plus sécurisé est mis en place ( cf RESF)

- 3. Journées du 23 juin sur Toulouse regroupement Grand sud des collectifs

aucun collectif n’a pu être contacté le 12 mai puisque pas représenté

on conserve l’idée d’un tel regroupement à Toulouse

Pas possibilité de faire réunion au Mirail

Un petit groupe se réunira pour proposer un ODJ et un contenu à cette journée

ce sera le 30 mai de 18h à 20h à la Bourse du travail à Toulouse avant la prochaine réunion du collectif le but étant de chercher de actions qui permettrons d’anticiper lors de la mise en oeuvre de cette loi

élargir les invitations aux organisations syndicales et locales

- 4. le devenir du collectif

un membre du collectif Toulouse liberté est venu mandaté . Ce collectifs s’est crée en 2002 conçu après les lois et non pas en prévention...avec pour but d’informer de dénoncer et de lutter contre ces lois

y participent le syndicat de la magistrature les avocats de france , la LDH le MRAP des as soc comme le nid le cri , qui s’occupent des prostituées, des détenus...des partis les verts la LCR ...

action de défense c’est plus détourner la loi pour soutenir quelqu’un qui résiste

Se liberté propose une convergence des luttes ( qui n’enlèverait à aucun sa spécificité)

lier les luttes pour éviter l’éparpillement voir si on a assez de points de convergence pour travailler ensembles

propose un débat de forme ( sur le fond on semble d’accord) pour :

reposer ce que l’on fait

vers qui on veut le faire

comment on veut y aller

travailler beaucoup sur les informations ; : se fédérer autour de ce qui existe échanger davantage

travailler avec le réseau mail

propositions de travailler la prochaine réunion sur ces axes

où sont les urgences ? Difficiles tant les attaques tombent de tous les côtés

surtout ne pas s’isoler

être réactifs vite en réseau ? Comment ? Avec qui ?

Tout doit maintenant être à un très haut niveau de mobilisation

- 5 assemblées populaires à Toulouse

deux personnes se sont présentées lors de la soirée pour écouter et aussi parler de ces rencontres improvisées à Toulouse depuis le soir des élections

des assemblées publiques des rencontres sur les places de Toulouse des échanges d’informations des envies de résister

prochaine rencontre dim .28 mai 14 h place Arnaud Bernard

- 6 Prochain rendez-vous du collectif

mercredi 30 mai à 20h30 Bourse du travail Toulouse

ODJ : organisation locale du reseau les actions rencontres du 23 juin région sud relais internet à trouver


1 Message

  • Petite rectification toute amicale de cette phrase :

    54 personnes pour 18 collectifs représentés un seul du sud = Toulouse, les autres du Nord

    OK, Grenoble est plus au nord que Toulouse, mais... se trouve dans le Sud Est.

    Il y avait donc 2 collectifs du Sud :

    - Toulouse pour le sud ouest
    - Grenoble pour le sud est - même si ça s’entend pas trop à l’accent ;)

    Biz