Compte-rendu de la réunion du mercredi 31 mars 2004 (au centre socioculturel du Fossé des 13)

Collectif d’étudiants et de professionnels en travail social et éducatif

jeudi 15 avril 2004


Ordre du Jour

- Le nouveau projet de loi
- préparation de la manifestation du 21 avril 2004
- prolongation de la pétition
- autres propositions
- le courrier aux élus

1 - le nouveau projet de loi, appelé le « V 8 » car c’est la huitième version, est arrivé. Personne n’a eu encore vraiment le temps de le lire, sauf à remarquer que l’article 11 de la précédente version (concernant le « devoir de signalement ») est passé à l’article 23 et qu’on y parle désormais de « devoir d’information ». l’idée est d’en prendre connaissance pour la prochaine réunion du collectif afin d’en discuter.

2- prolongation de la pétition : il est décidé que la pétition sera prolongée.

3 - préparation de la manifestation du 21 avril 2004 :

Pour info ou rappel, la coordination nationale des collectifs appelle à manifester le 21 avril 2004, dans les régions.

Malgré le peu de personnes présentes à la réunion (10 personnes en fin de soirée) et le fait que la manifestation soit prévue pendant les vacances scolaires, il est décidé d’organiser un rassemblement place Kléber.

Les horaires de cette manifestation seraient de 12 heures à 16 heures pour le public (de 11 heures à 17 heures) pour les organisateurs. Véronique se renseigne pour la demande d’autorisation. Il n’est pas impossible que la Place Kléber ne soit pas accessible du fait de travaux.

Idées qui ont émergé au courant de la réunion concernant cette manif :

- organiser un pique-nique qui se voudrait convivial où on inviterait les gens à nous rejoindre pour partager le repas (tiré du sac). Il serait a priori possible de transporter des tables, des bancs et une bâche sur la place Kléber

- faire intervenir les comédiens de la Lolita au courant de l’après-midi (Laurent se charge de les contacter)

- organiser, comme l’avaient fait les organisateurs de la manif du 17 mars à Strasbourg, un « bureau de signalement »

- distribuer des tracts (sarcastiques et classiques) sur le lieu-même du rassemblement et en préparer pour l ‘appel à manifester. Un « atelier-tract » aura lieu lundi 5 avril au soir chez Mickaël

- faire un forum de discussion et d’échange sur le projet de loi

- faire intervenir l’illustrateur rencontré lors d’une réunion à l’ESTES et qui s’était proposé de nous aider éventuellement. Damien se charge de le contacter.

- Faire intervenir le groupe « sociale attitude », groupe de musique composé d’étudiantes assistantes sociales de l’ESTES. Corinne se charge de les appeler.

- Faire un stand d’info avec une affiche reprenant les grands points du projet de loi

- Mettre en place un cahier d’expression pour le public.

Ces différentes idées seront rediscutées au courant des prochaines réunions du collectif.

4 - autres idées et propositions :

- Jean-Louis, qui est absent, propose, par l’intermédiaire de Damien, d’organiser, d’ici la manifestation du 21 avril, une opération « stagnation-information » c’est-à-dire tenir une sorte de stand avec une table et quelques chaises, dont le but serait de pouvoir tenir la population informée, à différents lieux de la ville (centre et périphérie). Plusieurs personnes sont intéressées, leurs coordonnées seront transmises à Jean-Louis par Damien.

- C’est le temps des A.G., rappelle Jacqueline MAURY, ce pourrait être l’occasion de poser la question de la position des associations par rapport au projet de loi.

- Contacter le Codelico (qui annonce dans son numéro de mars la manif du 17 mars et les réunions à l’ESTES et au centre socioculturel) afin d’informer de la manifestation du 21 avril. Damien les contactera.

- Transmettre les coordonnées email du collectif aux collectifs des autres régions.

A discuter lors d’une prochaine réunion : le contact avec les élus.

Prochaine réunion : le mercredi 7 avril 2004 à 19 heures 30 au Fossé des 13