Collectif des travailleurs sociaux de l’Aube

jeudi 2 juin 2005


Collègues,

Depuis la manifestation à Paris du 03 février 2005, nous nous efforçons à quelques-uns de maintenir en « veille sanitaire » le Collectif en nous réunissant tous les lundi au Kiwi Bar.

Alors que peu d’informations, exceptées celles relatives à son maintien, circulent à propos du projet de loi qui a légitimé la création de ce Collectif il y a plus d’un an, nous aimerions discuter de façon la plus large possible de la suite à donner à cette mobilisation.

Si rien ne filtre au niveau du ministère de l’intérieur, peut-être avez-vous eu connaissance de deux rapports parlementaires particulièrement inquiétants. Le fameux rapport Bénisti qui établit pseudo-scientifiquement une relation directe entre usage des « patois » étrangers dans les foyers, difficultés d’apprentissage de la langue française à l’école et probabilité accrue de parcours déviant pour les jeunes concernés, d’une part. Le rapport Hermange-Rudolph, ensuite, qui à partir du présupposé faisant du mineur en danger un mineur délinquant possible, entretient en permanence la confusion entre protection des mineurs et traitement de la délinquance juvénile.

Quoiqu’il en soit de ce projet, il s’avère que la stigmatisation accrue des personnes fragilisées et la remise en cause du secret professionnel sont toujours d’actualité. Comme le sens qui est donné à notre travail nous concerne en premier lieu, nous aimerions qu’un maximum de professionnels du Travail social s’exprime ce jour :

Mardi 14 Juin 2005 à 18h. 30 salle syndicale de l’AJD (6, rue des VASSAULES à TROYES)

Dans l’attente de nous y retrouver, cordialement.