Collectif Unitaire Clermontois-63 contre le projet de loi relatif à la délinquance

Conférence de presse 26 janvier 2007

vendredi 23 février 2007

Une Conférence de Presse le 26 janvier 2007 organisée à l’initiative de la Ligue des Droits de l’homme-Clermont Ferrand et de la délégation Régionale du Syndicat de la Magistrature : Presque toutes les organisations du Collectif Unitaire National y ont été représentées (CGT, FSU, Solidaires, LDH, SUD Santé-Sociaux, SUD C-T, SNEPAP, SNES, SNMPMI, Syndicat de la Magistrature, Syndicat des Avocats de France, Syndicat National des Psychologues,...) Les principaux médias locaux ont assuré la couverture de la conférence : France 3 Auvergne, Radio France Bleue-Auvergne, Le journal La Montagne.


C’est avant tout un projet de société. Une loi répressive, inique, liberticide et d’exclusion sociale. Le texte est une menace à la prévention, à l’éducation, au droit du travail, au droit de circuler des gens du voyage et enfin aux soins. Ce projet de loi s’inscrit dans une série de lois sécuritaires et liberticides commencée en 2002. Ainsi, l’Etat pénal se renforce au même rythme l’Etat social se délite. Les victimes expiatoires y sont toutes désignées : les jeunes, les familles dites défaillantes et laxistes, les gens du voyage, les SDF, les malades, les salariés. Ce projet de loi attribue au Maire des pouvoirs exorbitants et met en place le contrôle et le fichage des personnes présentant des difficultés éducatives, psychologiques et financières. Il durcit la justice des mineurs, fait de l’école l’élément central du maillage de la population et oblige les travailleurs sociaux à la délation. Même l’inspectateur académique n’y échappe pas. Ce projet de loi instrumentalise toutes les collectivités locales qui sont mises au service de ce dispositif sécuritaire.

Pour le Collectif Clermontois Le Président de la LDH Clermont Ferrand Mohanad AL ABBAS