Collectif 85 contre la Délation et la Répression Sociale Réunion du 25 avril 2005 - Compte Rendu

jeudi 12 mai 2005

Représentés : ATTAC, CGT, Collectif contre la précarité, PCF, Solidaires : SUD Collectivités Territoriales et Education + une assistante sociale hospitalière en psychiatrie.


Bilan financier :

46 euros en caisse + des timbres.

Interpellation des élus

1-Courrier du collectif aux maires, et conseillers municipaux, de Vendée : Seuls le maire de l’île d’Yeu, commune dotée d’un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, et 5 de « ses » conseillers municipaux, ont répondu, en signant la pétition du collectif. Des élus-PCF vont interpeller le maire de la Roche-sur-Yon afin qu’il nous réponde et fasse connaître sa position. 2- Interpellation de députés : Le collectif va adresser un courrier à M. Louis Guédon, député-maire des Sables-d’Olonne, membre de la commission qui a commis le rapport Bénisti. Nous allons solliciter un entretien avec M. Jean-Luc Préel, député (UDF), et médecin de profession.

Pétition

1078 signataires à ce jour .

Nous avons procédé au « dépouillement « de la pétition par (larges) catégories socio-professionnelles : Elus ( municipaux) : 6 Ouvriers (58), femmes de ménage(4), dans le secteur privé et employés de commerces (6) : 68 Commerçants, artisans (29), gérants de société (3) : 32 « Cadres », dans le public ou le privé : 22 Agents d’administrations publiques ( Education Nationale, Impôts, mairies, Police,...) et para-publiques ( CAF,...) : 169 Enseignants, formateurs (197) et étudiants, lycéens (39) : 236 Travailleurs sociaux (341) et professions de santé (39) : 380 Chômeurs et précaires : 36 « Inactifs », retraités (82) et femmes au foyer (4) : 86 Autres ( dont journalistes (4), professions artistiques (3), agriculteurs (3),...) : 43. Le caractère populaire, trans-générationnel et trans-professionnel, des signatures apporte un beau démenti aux propagandistes du nouvel ordre libéral-sécuritaire qui prétendent répondre à une demande populaire !

Sollicitations de l’Appel des 200 de Vendée pour un non de gauche au traité constitutionnel européen

L’appel des 200 demande si le collectif anti-délation s’associe à l’appel à voter non au T.C.E.. Même si les personnes présentes sont hostiles au T.C.E., nous avons estimé que nous ne pouvions engager, non seulement toutes les organisations membres du collectif, mais également tous les citoyen(ne)s impliqué(e)s à titre individuel dans le collectif. Par contre, nous avons répondu positivement à l’invitation de l’appel des 200 pour tenir un stand du collectif lors du meeting du 13 mai - aux Oudairies, à la Roche-sur-Yon , à partir de 18H. - estimant que c’était une opportunité de populariser la lutte contre le projet de loi et de faire signer la pétition. Toute personne intéressée pour aider à la mise en place du stand le 13 mai à partir de 14H., peut contacter Philippe au 02 51 62 35 12 ( le soir).Un coup de main sera la bienvenue !

Elargissement du collectif

Le Syndicat de la Magistrature est membre du Collectif National Unitaire. C’est pourquoi nous avons décidé d’inviter ses représentantes en Vendée à la prochaine réunion du collectif pour leur présenter le collectif et leur proposer de s’y associer.

Prochaine réunion du collectif, ouverte à tou(te)s,

le lundi 23 mai 2005 à 18H.15, à la Bourse du Travail de la Roche-sur-Yon, 16 bd. Louis Blanc, local de Solidaires

Ordre du Jour, à ce jour :
- bilan stand meeting du 13 mai,
- rapport Hermange ( télé-chargeable sur le site anti délation : http://www.abri.org/antidelation
- préparation d’une conférence de presse