COMMUNIQUE FCPE 65

lundi 6 décembre 2004


Le CDPE 65, réunit en Conseil d’Administration, informé des dispositions mises en place par le Maire de Tarbes dans le cadre des pôles territoriaux (issus du CISPD) se dit solidaire et en accord avec les actions menées par le collectif 65 « non à la délation, oui à la prévention ».

En effet, les parents d’élèves ne peuvent accepter que dans cette instance (composée de personnes non tenues au secret professionnel) soient délivrées des listes d’élèves en difficulté par les principaux de collèges sous prétexte que « peu ou prou, ils deviendraient des délinquants ».

Il nous semble plus important de traiter des problèmes liés à la précarité, à la pauvreté (rappelons que plus d’un million d’enfants en France vivent sous le seuil de pauvreté) et à la déscolarisation par des mesures éducatives humaines et humanistes.

Nous sommes, en tant que parents responsables du devenir de nos enfants, du monde dans lequel ils vont grandir et vivre. Cela dans le respect des valeurs républicaines qui sont les nôtres et la délation n’en fait pas partie.