COLLECTIF 85 CONTRE LA DELATION ET LA REPRESSION SOCIALE

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 14 MARS 2005

mercredi 30 mars 2005


Présents : représentant(e)s, de l’Association Solidarité France Algérie (ASFA), d’ATTAC, de la CGT, du Collectif contre la précarité, de la LDH, du PCF, de SUD Collectivités Territoriales, et une assistante sociale hospitalière en psychiatrie. Excusés : SUD, Education et Santé Sociaux.

Rappelons que les réunions du collectif sont ouvertes à toute personne ( hormis les R.G.!), même non-« encartée », qui souhaite être partie prenante du combat contre le tout -sécuritaire et pour la défense des libertés fondamentales.

ECHANGE AVEC LE REPRESENTANT DE L’ASFA

La LDH a, pour le collectif, adressé courant février une lettre d’information sur le rapport Bénisti à ACTIF, l’AVASTI et aux associations vendéennes regroupant des immigrés - l’ASFA, communauté marocaine, Amobla-Tout-Couleur, France-Cameroun- en les invitant à la réunion du collectif du 14 mars. Seule l’ASFA a répondu à l’invitation. Son représentant a, lors d’une réunion inter-régionale, transmis la lettre d’information du collectif aux associations algériennes du Grand Ouest. Lors de l’échange, le représentant de l’ASFA, qui salue notre combat, s’est montré pessimiste quant à la capacité de réaction des « arabo-musulmans » à ce rapport stigmatisant, aux relents racistes. Pour faire court, les jeunes sont « dé-culturés » ( pardon pour ce néologisme hardi ! ) - « la bagnole et le shit »...- et les plus âgés qui soumis, en France à un contexte stigmatisant depuis des années, et dans leur pays d’origine depuis longtemps au régime que l’on sait, n’ont pas de « culture » démocratique, pour réagir, protester. Nous avons dit au représentant de l’ASFA tout l’intérêt que nous avions trouvé à cet échange, en laissant « la porte ouverte » pour des contacts ultérieurs.

PERSPECTIVES NATIONALES

Les manifestations du 3 février - présence de membres du collectif 85 à celle à Paris qui a rassemblé 4000 personnes ( avec une présence importante des étudiant(e)s travailleurs sociaux et des syndiqué(e)s SUD ) - ont permis notamment d’ « avoir » plusieurs articles dans la presse ( Le Monde, L’Humanité, Politis, Rouge ) sur le « scandale Bénisti » et le projet de « prévention de la délinquance ». Si le projet n’est pas abandonné, Philippe note qu’annoncé en novembre 2003 par Sarkozy, puis par Chirac en personne en novembre 2004, il n’a toujours pas été présenté devant le Conseil des ministres, près d’un an et demi plus tard, et que cela est à mettre à l’actif de la mobilisation !

PERSPECTIVES LOCALES

1 - PETITION :

- 1059 signatures recueillies à ce jour.
- Le terme du recueil des signatures est fixé au 25 avril, date de la prochaine réunion du collectif. D’ici là, continuons à la faire signer !
- Il est décidé de procéder, avant adresse aux politiques concernés, au « dépouillement » de la pétition, par catégories socio-professionnelles signataires. Rendez-vous pour les personnes intéressées le 14 avril à 18H.00, chez Catherine et Philippe, au 45 rue Paul Doumer à la Roche-sur-Yon.

2 - COURRIER DU COLLECTIF AUX MAIRES DE VENDEE :

A l’instar d’autres départements ou les collectifs anti-délation ont pris une initiative semblable et ou les maires, toutes tendances politiques confondues ou presque (des élu(e)s PC et quelques rares P.S. ont pris position contre le projet) s’abstiennent de répondre, courageusement, les maires de Vendée s’abstiennent de répondre... Raison de plus pour saluer le maire et les ( 5 ) conseillers municipaux de l’île d’Yeu , dotée d’un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, qui en réponse au courrier du collectif se sont positionnés très clairement, en signant la pétition ! La position du maire (P.S.) - et du conseil municipal - de la Roche-sur-Yon se fait attendre...

3 - COURRIERS AUX PARLEMENTAIRES :

Il a été décidé d’adresser un courrier : à Louis Guédon, député-maire UMP des Sables-d’Olonne, membre de la commission qui a commis le « rapport Bénisti », pour lui demander s’il est « solidaire » du contenu du rapport, et à Jean-Luc Préel, député UDF, et médecin de profession, pour solliciter une entrevue.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

Réunion du collectif Lundi 25 avril 2005 à 18H.15 Bourse du Travail Locaux de Solidaires 16 Boulevard Louis Blanc La Roche-sur-Yon.

Philippe, SUD Collectivités Territoriales Solidaires 85.