Appel à manifester le 3 juin à Vitry le François

mercredi 19 mai 2004, par Emmanuel


Appel à manifester JEUDI 3 JUIN à VITRY LE FRANCOIS pour le retrait du projet de loi sur la prévention de la délinquance et l’abrogation des lois sécuritaires et d’exclusion : Le Collectif Marnais de veille contre les dérives sécuritaires et l’atteinte aux libertés des personnes et le Collectif National Unitaire vous invite à manifester pour le retrait du projet de loi sur la prévention de la délinquance JEUDI 3 JUIN à VITRY LE FRANCOIS : Accueil à 11H00 à la gare routière, rassemblement, délégations et pique nique Place d’Arme (centre ville) , manifestation à 14H.

adresse email du collectif marnais : collectif.marne-ts laposte.net site : http://www.abri.org/antidelation/


> Les travailleurs sociaux et la personnel éducatif sont entrés en résistance contre ce projet de loi et les expériences de contrôle, dont Vitry le François, qui se dessinent dans le projet de société sécuritaire, en droite ligne des lois Perben sur la justice et de Sarkozy sur la sécurité intérieure (LSI) : Manifestation du 18 mars à Paris - Grève du 21 avril (pour la Marne, manifestation à Chalons) - Le 20 avril, une délégation du collectif national unitaire a été reçue par Catherine Vautrin (élue de la Marne), secrétaire d’ Etat à l’intégration et à l’égalité des chances mandatée par J.Louis Borloo. Le collectif a réaffirmé qu’un projet de prévention ne peut être un projet de contrôle social et que les conditions préalables à la concertation sont l ’abandon de l’avant projet de loi, un moratoire sur tous les textes et mesures mises en place en vue du contrôle social de la population. Il a dénoncé les expériences de contrôle de plus en plus nombreuses qui se mettent en place sans légitimité apparente - Le questionnaire nominatif émanant du Conseil Général de la Marne est transformé en pétition.


(...) Cette définition des personnes susceptibles « d’être dénoncées » concerne en France 9 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté, des milliers de sans logis, de sans emplois et exclus de tous les dispositifs d’aide et de tous les jeunes en situations d’échec scolaire. Ne pouvant laisser passer un projet de loi aussi antidémocratique, nous acteurs du social affirmons que nous ne pouvons « camoufler » la misère sociale par la délation et la répression et appelons à la désobéissance et au devoir de résistance civile quand l’Etat bafoue les droits fondamentaux. Le Collectif National Unitaire revendique d’autres choix de politiques sociales et la mise en place de toutes les dispositions contenues dans la loi sur l’exclusion et qui sont rappelées dans le rapport 2003/2004 de l’ Observatoire National de la pauvreté et de l’exclusion sociale. Le Collectif Nation Unitaire a rédigé une charte à distribuer aux employeurs afin de rappeler l’éthique et la déontologie auxquelles nous sommes attachés et qui permettent à l’ensemble de la population de nous interpeller sans pour autant être stigmatisé. Nous demandons le retrait de cet avant projet et l’abrogation des lois sécuritaires et d’exclusion, Perben I et II....etc.. Nous demandons que sur des sujets aussi graves pour notre société et l’ avenir de sa jeunesse, une table ronde se réunisse afin de mettre ensemble t ous les acteurs concourant aux politiques sociales. . Extrait de l’appel du collectif unitaire


Prochaine réunion du Collectif LUNDI 24 MAI à 18H30 SALLE POLYVALENTE DE ST MEMMIE

Documents joints


4 Messages de forum