Actualité du collectif Loir et Cher

samedi 29 janvier 2005


Le collectif des travailleurs sociaux du Loir et Cher s’est réuni jeudi dernier. Voici le compte rendu des différents points abordés :

* les membres présents ne soutiennent pas la journée de grêve et de manifestation nationale organisée le 3 février, car les éléments de réflexion apportés ne nous semblent pas suffisants pour se mobiliser comme nous l’avions fait le 17 mars 2004.

* le collectif maintient par contre sa mobilisation sur un plan départemental :
- en acceptant la proposition de la mairie de Vendôme de s’associer à la réflexion autour du comité de concertation
- en organisant notre « journée d’action mensuelle » le lundi 14 février : distribution à Romorantin de tracts concernant les enjeux actuels.

* prochaine rencontre du collectif :

rendez vous le mardi 1er mars à 18H30 à la nouvelle bourse du travail à Blois.


2 Messages de forum

  • > Actualité du collectif Loir et Cher

    31 janvier 2005 19:18, par collectif anti délation du Nord pas de Caliais

    je ne comprends pas la position des membres,avec le rapport BENISTI et l’intervention de VILLEPIN sur france 2 ce jeudi 27 janvier 2005, la mobilisation est nécessaire, urgente et justifiée. Il faut que l’on soit en nombre dans les rues de Paris ce 3 février 2005 ! Revoyez votre position

    • Cher collectif du pas de calais,
      nous vous remercions d’exiger que nous revoyons notre décision en décidant à notre place de ce que nous devons faire. Vous avez une vision particulière du débat démocratique...
      La mobilisation est certes nécessaire (nous nous y employons tous les mois) mais le forme d’une manifestation nationale n’est ni urgente, ni justifiée. Nous nous sommes mobilisés en masse le 17 mars 2004 suite à la diffusion (calculée par le ministère de l’intérieur)du projet de loi Sarkozy. Aujourd’hui nous n’avons rien en main et le ministre a dit que cela arriverait dans les prochains mois... il n’y a donc pas urgence. Si le combat concerne la politique sécuritaire du gouvernement, il y a d’autres outils ! La manifestation nationale est le moyen ultime de revendication. Nous n’avons pas le droit de jouer avec.