ATTENTION ! le remède de Diafoirus est au point, réunion le 28/02/06...

lundi 6 février 2006

Il parait que la France à Peur, mais de quoi ?


Nos brillants énarques et élus se démènent pour accélerer le mouvement de « SECURISATION » de la France qui tremble...

Et devant quoi tremble-t-elle ?

Devant le chômage ? la précarité ? la précarisation ? la déconstruction de l’état social mis lentement en place depuis les luttes ouvrières du début du sciècle et parachevé par le Conseil National de la Résistance en 1945 ? le recul des protections sociales ? l’aveu que l’école républicaine ne joue pas le rôle diffusion des savoirs mais pérennise l’ordre social dominant ? devant la destruction programmée de la sécurité de tous devant la maladie, devant le bradage des systèmes de retraites ?...etc ?

NON ! la France tremble devant des cohortes de jeunes inéduqués, des « racailles » violentes sans foi ni loi, ni respect(surtout pas de la propriété ! brûler des voitures ?!) Peu promptes à reconnaitre les bienfaits de la civilisation et de la république qui leur donne enfin l’égalité(des chances, faut pas éxagérer non plus !)

la France à peur, comme aurait dit un présentateur du 20h resté célèbre pour son air de casandre. La france craint cette jeunesse tenue en réserve aux abords des villes et du rêve (de plus en plus américain) de notre société de consumation ! la France à peur du retrour de son « refoulé » dans les quartiers, (a tel point d’ailleurs que ces mêmes élus ont jugé nécessaire de marquer dans la loi l’utilité et les bienfaits passés de son histoire coloniale... vous savez, celle qui justifia qu’on appelle en masse les pères et grands pères de ceux dont il faudrait avoir peur aujourd’hui...)

La France donc AURAIT peur ! Il lui faut des remèdes que le Diafoirus de la sécurité intérieure, le Nabot-léon des Banlieues va lui administrer, si besoin au clistère (et sans vaseline !) :

-Détection des futurs délinquant dès le sein maternel (merci l’INSERM dont le rapport sur les trouble du comportement, et autres T.O.P, Trouble Oppositionels avec Provocations, sert de livre de chevet au même Diafoireux)

- Signalement intensif, par la PMI chargée bientôt des 0 à 18 ans, dès l’apparition de trouble relationnels en milieu scolaire.

- Injonction aux enseignants de participer à la cause nationale, qui est (encore) éducative mais aussi sécurtaire désormais.

- Absolue nécessité de forger un nouveau cadre de collaboration entre les différents intervenants de tout poils (médecins, juges, enseignants, travailleurs sociaux, animateurs,et policiers bien sur ...) dans le cadre du très subtil « SECRET PARTAGE ».

- Promotion et encouragements fiscaux au déveleoppement de la vidéo surveillance publique et privée, ainsi que du gardiennage.

- Instauration de nouveaux métiers et formations spécifiques à la prévention et à la sécurité ,qui offre, sous cet angle il est vrai, d’innombrables « débouchés ».

- mise sous tutelle de la « PARENTALITE » (attention concept), gestion « partagée » des allocations familiales au cas où les enfants présenteraient des troubles ou des risques, stage de « parentalité »(la bonne bien sur !).

ET TOUT CELA SOUS L’AUTORITE DE CELUI QUI VOUS CONNAIT LE MIEUX !!!??? VOTRE ELU : votre maire !

Promu shérif of Sarkoland, garant de la tranquillité publique et donc échelon supposé le plus pertinent pour connaître touts les secrets d’alcôves et les tribulations de chacune des familles repérées dans les quartiers ou communes, comme ayant du mal (ou n’y mettant guère du sien, ce qui revient au même) à « gérer » sa marmaille. Les autres échelons de la représentation nationale resteraient, associés, présents, et garants du bon fonctionnement d’ensemble ! par exemple le président du conseil général mais aussi son collègue de la région, non mais !...

Voilà, en gros, le bouillon politico-comunicationnel, fleurant à certains égards des recettes biens connues chez les ultra droitiers du bouts de table, que veut nous faire avaler ce gouvernement.

Et pendant ce temps là, il déconstruit à tout va, institue la précarité en système quasi « naturel » pour les générations qui veulent entrer sur le marché de l’emploi, laisse en se cachant derrière le « petit doigt » de l’Europe le libéralisme économico-financier être l’unique « boussole » (exit Le Politique), et préconise qu’entre renards et poules il y a désormais urgence à laisser le marché réguler les relations (bien sûr, quand on nait renard !...)

ALORS si vous aussi vous voulez lutter contre ces projets de lois liberticides (justice, intérieur, famille, education nationale, travail social...),et destinés à nous faire tourner le regard ailleurs que là où il se passe vraiment quelque chose : Faite savoir qu’on nous fait prendre des vessies pour des lanternes !

REJOIGNEZ le COLLECTIF ANTIDELATION, et venez le 28 Février à partir de 20 heures à la Bourse du Travail, rue du Transvaal à Dijon,

Où nous tiendrons une réunion d’échange et de débats. Où nous déterminerons ensemble les moyens de luttes qui peuvent être opposés à ces dérives dangereuses.

Où nous préparerons la prochaine journée de manifestation nationale prévue le 22 mars 2006. A bientôt !