APPEL DU COLLECTIF 49 D’INFORMATION ET D’ACTIONS CONTRE LE TOUT-SECURITAIRE

dimanche 12 décembre 2004

RASSEMBLEMENT MARDI 14 DECEMBRE A 17H, devant la PREFECTURE D’ANGERS,POUR :
- le retrait d’une nouvelle loi sécuritaire sur la prévention de la délinquance qui ne s’attaque pas aux causes
- l’arrêt de l’amalgamme entre pauvreté et délinquance
- contre l’instrumentalisation des travailleurs sociaux
- pour un travail social, au service des personnes, conforme à une éthique respectueeuse des individus et oeuvrant pour leur émancipation.


Dans une société démocratique, l’Etat doit être transparent et la vie privée confidentielle.

Sous quel régime, la vie privée devient transparente et le pouvoir opaque ?

Sur le thème de la sécurité, « une grande loi sur la prévention de la délinquance » va être déposée début 2005. C’est maintenant dans les mains d’une commission intergouvernementale, donc sous le pilotage du 1er ministre. La confirmation a été obtenue le 8 décembre, suite à l’insistance du Collectif National, à l’occasion d’une rencontre avec le Ministère de l’Intérieur, mais le contenu reste secret, il devrait être connu fin janvier.

L’avant projet de loi, qui a été expérimenté localement à Chambéry, Vitry-le-François, Tarbes, ne comporte aucune mesure s’attaquant aux causes économiques et sociales de la délinquance.

Il organise un contrôle « de proximité » de la population, en premier lieu, celle victime de l’insécurité sociale, et porte gravement atteinte aux libertés individuelles élémentaires, au droit à la vie privée, à la déontologie des intervenants du champ social, éducatif, sanitaire, transformés en auxiliaires de police.

Pour exiger le retrait de ce projet :

RASSEMBLEMENT, Mardi 14 Décembre, à la PREFECTURE d’ANGERS, à partir de 17H.

Venez avec pancartes et T-Shirt blanc et :
- un n° (chiffre élevé !) qui symbolise le fichage
- des rayures, qui symbolisent la répression
- un slogan de votre convenance, (voir pièce jointe)

Venez aussi avec vos vieux annuaires de téléphone qui seront déposés devant la Préfecture, pour symboliser la délation (en déposant les bottins, tous les angevins seront dénoncés comme des personnes suspectes potentielles).

COLLECTIF 49 D’INFORMATION ET D’ACTIONS CONTRE LE TOUT-SECURITAIRE

cvacts49 free.fr

Tél/Fax 02 41 68 36 57

LSI (Loi de Sécurité Intérieure), Amendement ACCOYER, Lois PERBEN, Projet de Loi sur la Prévention de la Délinquance, ...

ou Comment le Sécuritaire vient museler et contrôler les victimes de l’économie libérale ?

« Dénonciation médiatisée des « violences urbaines », quadrillage intensifié des quartiers dits sensibles, répression accrue de la délinquance des jeunes et harcèlement des sans-abri, « tolérance zéro », gonflement continu de la population carcérale, surveillance punitive des allocataires d’aides : partout en France et en Europe se fait sentir la tentation de s’appuyer sur les institutions policières et pénitentiaires pour juguler les désordres engendrés par le chômage de masse, l’imposition du salariat précaire et le rétrécissement de la protection sociale. »

Cet extrait du petit livre de Loïc Wacquant « les Prisons de la misère/, Éditions Raisons d’Agir, 1999 », montre bien combien la dérégulation et la mise en insécurité économique d’une part, et la montée du tout sécuritaire et de la tolérance zéro d’autre part constituent les deux faces d’un même projet libéral

De manière à tenter de bénéficier localement d’un écho médiatique, nous appelons toutes les organisations et tous les mouvements qui sont inquiets de l’envahissement du répressif et du pénal au détriment du social, du partage et de la solidarité :

- à soutenir la création sur le département 49 d’un Collectif d’Information et d’Actions contre le Tout-Sécuritaire.

Plus les soutiens seront nombreux, plus nous aurons la capacité à informer l’ensemble de la population des politiques agressives et des dérives actuelles et à venir et de lois qui s’empilent insidieusement pour mettre en place une culture de la délation, ce qui en parallèle affaiblit toutes les valeurs de solidarité qui avaient permis de mettre en place des lois de protection sociale.

Tout soutien est important, car il permettra au Collectif de ne pas rester cantonné à quelques professionnels. Il a l’ambition de rassembler professionnels et citoyens, syndiqués et non-syndiqués, dans les domaines visés de l’Education, de l’Emploi, de la Santé, du Travail Social, de la Justice et de la Psychiatrie.

Merci de nous rejoindre, et d’activer vos réseaux..

Les soutiens peuvent être adressés :
- par mèl cvacts49 free.fr
- par tél/Fax 02 41 68 36 57

en participant à notre prochaine réunion le jeudi 6 janvier 2005 à 18h, Bourse du Travail

Les prochaines échéances sont :

une manifestation nationale prévue en janvier à Paris.