3 février 2005 : Manifestation nationale.

Du côté de la Lorraine ...

dimanche 23 janvier 2005

... ça mobilise !


Dans les différents départements lorrains, comme un peu partout, on peine un peu à mobiliser. Sans texte officiel et dans un contexte où les mobilisations sont nombreuses, 20 janvier, 5 février, soutien à Kamel Belkadi, cet ex-salarié de Daewoo-Orion à Mont-Saint-Martin (54) condamné par par le Tribunal correctionnel de Briey le 12 octobre dernier à 3 ans de prison (dont 18 mois fermes) et 30.000 euros d’amende pour l’incendie de l’usine qu’il n’a pas commis... Le 14 décembre, nous avons distribué un tract à la population dans un quartier populaire de la banlieue de Nancy. Nous n’étions qu’une trentaine, mais le tract a été très bien reçu. Nous avons eu une très bonne couverture médiatique. Nous avons été invités au journal de France 3 pour le collectif antidélation 54. Toutes les radios locales ont relaté notre mobilisation. Le CG de Meurthe-et-Moselle est « à gauche » et son Président dit sans arrêt qu’il est opposé au projet de loi et qu’il soutient entièrement les TS. Certains de nos collègues semblent se contenter de ce discours. La mobilisation n’en est que plus difficile, ajouté à cela le peu d’infos officielles, on peine à mobiliser. Aussi après en avoir discuté la semaine dernière, notre collectif prenait la décision de relayer localement la journée nationale du 3 février. Et puis, on a vu sur le site que certains collectifs comme ceux du nord ou de Toulouse avaient toujours autant de pêche. Les collègues messins avaient eux décidé de participer à la manifestation nationale en essayant de remplir le ou les bus avec notre collectif. Ils ont réussi à nous convaincre de changer de position. Le soutien des syndicats SUD et CGT ne nous fait pas prendre trop de risques financiers, surtout que 3 collectifs sont impliqués (54,55 et 57). Bon courage à toutes et à tous et à bientôt à Paris pour celles et ceux qui le peuvent.

Documents joints