3,7 millions de pauvres en France, selon l’Observatoire de la pauvreté

ASH, 8 avril 2004

vendredi 9 avril 2004


Voir en ligne : http://www.ash.tm.fr/front/flash.ph...

3,7 millions de personnes étaient en situation de pauvreté en France en 2001, soit 6,1% de la population. Ce sont les chiffres du rapport de l’Observatoire nationale de la pauvreté et de l’exclusion sociale 2003-2004, rendu public jeudi 8 avril. Selon la définition retenue par le rapport, la pauvreté correspond à 50 % du revenu médian, soit 600 euros pour une personne seule en 2001, dernière année pour lesquels les chiffres sont disponibles. Néanmoins, en présentant ce troisième rapport, le président de l’Observatoire, Bertrand Fragonard, a précisé que « l’on dispose de suffisamment d’indicateurs pour parler d’une augmentation de la pauvreté depuis 2002 » Ce rapport insiste sur le rôle majeur des prestations sociales dans la réduction de la pauvreté. « Composante importante du revenu final des ménages pauvres », elles représentaient plus de 50% des revenus des ménages les plus modestes en 2002. Le taux de pauvreté passe de 13,1 % à 6,1 % selon que l’on prend en compte ou non les transferts sociaux. Autre caractéristique dégagée par le rapport, l’accroissement de l’écart de ressources entre minima sociaux et bas salaires. Les réformes adoptées afin d’améliorer la situation des ménages salariés comme par exemple la prime pour l’emploi ont contribué à rendre le travail financièrement plus attractif, et à améliorer la situation de ces ménages. Enfin, s’agissant du logement, la principale caractéristique est l’augmentation du taux d’effort : le loyer occupe une place de plus en plus importante dans les budgets. Les travaux de l’Observatoire confirment également les difficultés récurrentes et cumulées des personnes pauvres pour accéder aux droits fondamentaux.